VIDEO. "J'ai eu tort d'accepter" les costumes offerts par Robert Bourgi, et "je les ai rendus", affirme François Fillon

François Fillon a lui-même reconnu avoir reçu en cadeau trois costumes, d'une valeur de 13 000 euros, de la part de l'avocat Robert Bourgi.

François Fillon tente d'en finir avec la polémique sur ses costumes, l'une des affaires qui le visent et perturbent sa campagne présidentielle. Invité de "L'Emission politique" sur France 2, jeudi 23 mars, le candidat de la droite a reconnu qu'ils avait "eu tort d'accepter" ce cadeau de l'avocat Robert Bourgi, et annoncé qu'il avait "rendus" les trois costumes.

"J'ai fait une erreur de jugement", a poursuivi François Fillon, qui a aussi défendu Robert Bourgi, avocat proche des réseaux de la Françafrique, qu'il a présenté comme un "très viel ami de plus de vingt ans".

"Un ami m'a offert des costumes. Et alors ?"

Le Journal du dimanche avait révélé qu'un mécène, qui n'était pas identifié, avait signé le 20 février un chèque de 13 000 euros pour régler deux costumes achetés chez Arnys, un tailleur parisien des quartiers chics. "Un ami m'a offert des costumes en février. Et alors ?" avait confirmé M. Fillon, en dénonçant des intrusions dans sa vie privée et affirmant que ces cadeaux n'avaient "rien à voir" avec la politique.

L'avocat Robert Bourgi a ensuite reconnu avoir acheté ces costumes pour 13 000 euros, "un simple cadeau amical" effectué, selon lui, sans "conflit d'intérêt ni trafic d'influence".

François Fillon sur le plateau de \"l\'Emission politique\" de France 2, le 23 mars 2017 à Paris.
François Fillon sur le plateau de "l'Emission politique" de France 2, le 23 mars 2017 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)