Indépendance de la justice : "je n'ai jamais la fiche des gens mis en cause, ni de document lié à l'enquête", assure Christophe Castaner

Interrogé notamment sur l'affaire Fillon, le ministre de l'Intérieur s'est exprimé sur les remontées d'informations.

Le ministre de l\'Intérieur avant son audition devant la commission d\'enquête parlementaire sur l\'indépendance de la justice le 2 juillet 2020 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur avant son audition devant la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice le 2 juillet 2020 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Je suis profondément attaché à l'indépendance de la justice". Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est entendu jeudi 2 juillet à la-mi journée par la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice, après des accusations de l'ancienne patronne du parquet national financier (PNF), Eliane Houlette, qui ont jeté le trouble sur le déroulement de l'enquête sur les emplois fictifs de Penelope FillonSuivez son audition en direct sur franceinfo.fr.

"Je n'ai reçu aucune instruction du pouvoir exécutif." La procureure générale de Paris, Catherine Melet-Champrenault, a assumé le déroulement de l'enquête sur les emplois fictifs de Penelope Fillon. L'ancienne patronne du PNF, Eliane Houlette, avait dénoncé le 10 juin devant cette même commission des "pressions" de sa hiérarchie dans la conduite de cette enquête.

Le camp Fillon dénonce l'instrumentalisation de la justice. La défense de l'ex-candidat à la présidentielle a sollicité, en vain, une réouverture des débats avant le jugement dans cette affaire rendu lundi 29 juin. Le tribunal correctionnel de Paris a très vite évacué la demande et a jugé l'ex-Premier ministre coupable de détournement de fonds publics.

Le parquet national financier très critiqué. Le PNF, créé après l'affaire Cahuzac, est dans le viseur de nombreuses personnalités pour sa porosité avec l'exécutif, notamment dans les affaires Kohler, Sarkozy et Fillon. Le député LR Eric Ciotti a ainsi dit vouloir le supprimer.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live

14h59 : Alger va récupérer les restes de 24 combattants algériens tués lors de la colonisation française, a annoncé le président Abdelmadjid Tebboune, lors d'une cérémonie militaire.

14h47 : Le gouvernement a mobilisé plus de 5 milliards d'euros depuis le mois de mars pour limiter l'impact de la crise sanitaire sur les secteurs de la culture et des médias, indique le ministère de la Culture. 2,9 milliards correspondent aux dispositifs de soutien mis en place (activité partielle, fonds de solidarité, prêts garantis par l'État, exonérations de charges...).

14h40 : A Saint-Nazaire, 386 postes sont menacés chez Airbus et 201 chez Stelia, une filiale de l'avionneur, selon le syndicat CFE-CGC. 290 suppressions de postes sont également prévues sur le site Stélia à Méaulte (Somme) et 186 chez ATR (un constructeur d’avions régionaux à hélices basé aussi à Toulouse et dont Airbus est actionnaire), selon des sources syndicales citées par France Bleu.

14h29 : La BBC compte supprimer 450 postes au Royaume-Uni, dans le cadre d'un plan d'économies et de développement du numérique. Cette décision porte à 600 les emplois supprimés dans les antennes régionales du groupe audiovisuel public britannique.

14h16 : L'Assemblée nationale a voté hier un geste fiscal pour les militaires engagés dans la lutte contre le coronavirus. Les indemnités versées aux militaires engagés depuis le 25 mars, principalement les 2 500 de l'opération "Résilience", seront exonérées d'impôt sur le revenu.

14h35 : Il est 14 heures et quelques minutes, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Le groupe Airbus va supprimer 484 postes à Nantes et 3 378 à Toulouse, dans le cadre de son plan de restructuration, selon des syndicats.

• La justice a reconnu la responsabilité de l'Etat dans le scandale de la Dépakine, le condamnant à indemniser trois familles dont les enfants sont lourdement handicapés après avoir été exposés in utero à cet antiépileptique.

En pleine controverse sur le rôle du Parquet national financier, la procureure générale de Paris, Catherine Melet-Champrenault, a assuré n'avoir reçu "aucune instruction du pouvoir exécutif" pour influer sur l'affaire Fillon.

• Quatre des six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis entendus depuis lundi à l'IGPN pour des soupçons de racket vont être présentés à un juge.

14h04 : Au moins 275 éléphants sont morts récemment dans des conditions mystérieuses au Botswana. "La cause de la mortalité est en train d'être déterminée. Nous avons envoyé des échantillons en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Canada pour des analyses", a précisé le directeur des parcs nationaux et de la faune.

13h59 : Bonjour @Elo. L'information sur la baisse de 44% en volume des ventes de pesticides, enregistrée en 2019, a été donnée hier dans ce live. Peut-être aviez-vous raté l'info ? ;) Bonne journée.

13h58 : #COUCHES Bonne nouvelle ! Comme c'est dommage que vous n'indiquiez pas, aussi, que la vente de pesticides après avoir progressé en 2018 parce que les agriculteurs et jardiniers ont stocké, à très nettement diminué. Allez un petit effort ! Merci

13h50 : Des progrès, mais peut encore mieux faire. Les taux de substances chimiques que contiennent certaines couches jetables pour bébés ont nettement diminué depuis une mise en garde en janvier 2019. "Des améliorations complémentaires sont toutefois attendues pour trois références", indique la DGCCRF.

13h38 : L'audition de Christophe Castaner devant la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice est désormais terminée.

13h38 : "Je pense vraiment qu'il faut donner des possibilités d'expression, d'alimentation par ceux qui sont au cœur de tout ou qui ont des responsabilités dans l'intervention, qui n'est pas le temps de l'enquête."

13h40 : Pour répondre à ce problème, le ministre de l'Intérieur suggère d'élargir le droit à communiquer des informations à d'autres responsables que le procureur. Il évoque par exemple la possibilité qu'un "bilan [du nombre de victime] puisse relever des sapeurs pompiers qui interviennent".

13h36 : "Je pense que des modifications législatives pourraient ainsi être envisagées afin de prendre en compte l'évolution de notre société, à l'image de la société de l'information que nous connaissons."

13h36 : Devant la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice, Christophe Castaner estime qu'il existe "une pression insupportable sur la justice" face au "temps médiatique". "Les conditions encadrant le droit de communication du procureur apparaissent quelquefois trop strictes", a-t-il déclaré.

13h24 : Le tribunal administratif de Montreuil a par ailleurs estimé que les responsabilités étaient également partagées, dans une moindre mesure, par le laboratoire Sanofi et des médecins prescripteurs.

13h29 : Le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a reconnu la responsabilité de l'Etat dans le scandale de la Dépakine, le condamnant à indemniser trois familles dont les enfants sont lourdement handicapés après avoir été exposés in utero à cet antiépileptique.

13h24 : La justice reconnaît pour la première fois la responsabilité de l'Etat dans le scandale de la Dépakine.

13h28 : "Par contre, je n'ai jamais la fiche des gens mis en cause dans les procédures et je n'ai aucun élément ou document lié à une enquête."

13h20 : "On a très régulièrement des informations quantitatives qui peuvent être transmises sur, par exemple, des manifestations d'envergure, le nombre d'interpellations, de garde à vue. On peut aussi avoir un retour sur les suites judiciaires qui sont données."

13h27 : "On a aussi des informations sur un événement ou des affaires ayant un retentissement médiatique. On a des informations sur un incident de sécurité civile grave ou sensible, avec des plans d'urgence à déclencher, [sur] des événements internationaux aussi."

13h18 : Entendu par la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice, Christophe Castaner a évoqué la question des remontées d'informations dans les affaires dites sensibles. "On va être au courant d'une interpellation, d'un accident particulier, d'affrontements entre bandes", détaille le ministre de l'Intérieur.

13h19 : La crise sanitaire a forcé PNL à annuler leur premier concert à Bercy prévu dimanche. A la place, ils mettront en ligne sur Netflix une captation de leur précédente tournée. Une annonce qui confirme la stratégie unique des rappeurs pour garantir leur succès.

13h10 : Voici trois des articles les plus consultés sur notre site en ce moment :

• Comment sera remplacée l'énergie produite par la centrale nucléaire, dont le dernier réacteur vient d'être arrêté ? Réponse dans notre article.

• Affaires Fillon, Kohler, Sarkozy... Catherine Fournier et Violaine Jaussent vous expliquent comment fonctionne le parquet national financier, au cœur de plusieurs controverses.

• Le très controversé "plan de paix" pour le Proche-Orient, présenté fin janvier par l'administration de Trump, prévoit l'annexion par Israël d'une partie de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'Etat hébreu depuis 1967. Voici l'article à lire pour comprendre ce projet d'annexion.

13h03 : "La responsabilité politique ne se partage pas et ne se délègue pas. Le ministre ou son représentant (DGS) fixe, chaque année, les moyens de l'EPRUS et le nombre de #masques qu'il faudra commander. C'est noir sur blanc dans la loi", déclare @xavierbertrand. #Covid19 #DirectAN

13h00 : Xavier Bertrand, ancien ministre de la Santé, est toujours entendu par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la crise sanitaire liée au coronavirus.

13h25 : Vous souhaitez partir en vacances cet été mais vous vous posez des questions liées au coronavirus ? Postez-les, précédées du hashtag , et nous y répondrons dans un article publié très prochainement.

12h45 : Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait lui avancé que les dispositifs d'aide de l'Etat devraient permettre de "sauver" 2 000 emplois en France.

12h44 : Pour rappel, le directeur des ressources humaines d'Airbus a estimé hier qu'environ 1 500 postes pourraient être sauvés en France, sur les 5 000 suppressions prévues par le groupe. "On aura sans doute les moyens de réduire ce chiffre au travers du dispositif sur lequel l'Etat nous aide, notamment grâce au dispositif de chômage partiel de longue durée", a indiqué Thierry Baril.

13h27 : Bonjour @Précision. Airbus emploie 49 000 salariés en France, dont "approximativement 2 000 employés" à Nantes et "approximativement 20 000" à Toulouse. La direction a annoncé vouloir supprimer 5 000 postes dans le cadre de son plan de restructuration, soit plus de 10% des effectifs totaux dans l'Hexagone. Le ministère de l'Economie et des Finances a dénoncé un plan "excessif", tout comme les syndicats qui ont critiqué une réaction à court terme.

12h42 : Bonjour FI, par rapport aux chiffres AIRBUS, vous savez combien il y a de salariés sur ces sites ? le pourcentage de suppressions de postes ? Merci

12h36 : Selon les syndicats, 484 postes vont être supprimés à Nantes et 3 378 à Toulouse. En Haute-Garonne, cela va concerner environ 2 400 personnes dans les usines et 980 au siège.

13h26 : Airbus a annoncé avant-hier son intention de supprimer environ 15 000 postes d'ici l'été 2021, dont un tiers en France, dans le cadre d'un plan de restructuration mis en place pour faire face à la crise due au coronavirus. Le comité de groupe France s'est tenu ce matin, pour préciser les chiffres concernant l'Hexagone.

13h25 : 3 378 postes vont être supprimés chez Airbus à Toulouse, selon le syndicat Force ouvrière.

13h25 : Quelque 484 postes seront supprimés sur le site d'Airbus à Nantes, selon la CGT.

12h51 : Davantage de liberté d'expression lors des Jeux olympiques ? C'est ce que demandent au Comité international olympique (CIO) des athlètes américains et britanniques. Ils exigent l'abolition de la règle 50 de la charte olympique, qui interdit aux athlètes de manifester leurs opinions politiques, religieuses ou antiracistes pendant les JO.

12h28 : Il n'est pour l'instant pas prévu de rouvrir les boîtes de nuit avant le mois de septembre. Une catastrophe pour les professionnels du secteur, qui proposent un projet alternatif : "pouvoir danser, mais chacun à sa table".

12h14 : Bonjour Violaine, bonjour à toutes et à tous ! J'espère que vous êtes en forme aujourd'hui. Comme d'habitude, n'hésitez pas à m'envoyer questions, remarques et bons liens dans les commentaires !

Season 3 Hello GIF by Friends

12h13 : Je passe maintenant le relais à ma collègue Marie-Violette Bernard. Merci de m'avoir suivie ce matin et bonne pause déjeuner !


12h24 : Voici un point sur l'essentiel de l'actualité à la mi-journée :

En pleine controverse sur le rôle du parquet national financier, laprocureure générale de Paris, Catherine Melet-Champrenault, a assuré n'avoir reçu "aucune instruction du pouvoir exécutif" pour influer sur l'affaire Fillon, devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'indépendance de la justice. Le ministre de l'Intérieur est actuellement auditionné.

• La France condamnée par la justice européenne pour manque d'assistance à des demandeurs d'asile. La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a estimé que les requérants étaient "victimes d'un traitement dégradant témoignant d'un manque de respect pour leur dignité".

Quatre des six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis entendus depuis lundi à l'IGPN vont être présentés à un juge.

Plus de 110 personnes ont été tuées dans un gigantesque glissement de terrain dans des mines de jade du nord de la Birmanie, l'une des pires catastrophes de ce type ces dernières années.

12h27 : Le Hamas et le Fatah s'engagent à l'"unité" contre le projet israélien d'annexion de pans de la Cisjordanie occupée, lors d'une rare conférence de presse conjointe entre les deux partis palestiniens rivaux. Ils disent vouloir s'exprimer "d'une seule et même voix".

12h03 : Après la procureure générale de Paris, c'est au tour de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, d'être auditionné par la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice. Il vient de terminer son propos liminaire et répond maintenant aux questions. Vous pouvez suivre ses réponses en direct et en vidéo sur notre site.

12h27 : Quatre des six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis entendus depuis lundi à l'IGPN vont être présentés à un juge, annonce le parquet de Bobigny. La garde à vue des deux autres a en revanche été levée hier soir, sans aucune suite de la part du juge d'instruction.

12h26 : À Richmond, en Virginie, la mairie enlève des statues de personnalités impliquées dans l'époque de l'esclavage. Dans le Mississipi, le Parlement local vient de renoncer à son drapeau qui évoquait la Guerre de sécession. Reportage de Grégory Philipps aux États-Unis, où ce sont parfois les collectivités qui suppriment les symboles esclavagistes.

Des habitants observent le déboulonnage de la statue de Thomas Stonewall Jackson, l’un des principaux généraux de l’armée sudiste et confédérée, à Richmond, aux États-Unis.


(RYAN M. KELLY / AFP)

11h49 : Radiohead, Paul McCartney, The Cure, PJ Harvey, Coldplay, Dua Lipa, Nick Cave, les Rolling Stones... Les plus grands noms de la pop britannique lancent, dans une lettre ouverte adressée au ministre britannique de la Culture, un appel pressant pour sauver l'industrie des concerts, dont la survie est menacée par la crise du nouveau coronavirus.

11h43 : Dans l'Hérault, un pharmacien jugé pour avoir vendu un "remède" contre le Covid-19 a été relaxé. Mais le parquet a fait appel. Il estime qu'il y a une "tromperie caractérisée" dans la production de ce traitement contre le coronavirus qui a rapporté plus de 6 000 euros au pharmacien. Ce dernier a plaidé avoir élaboré une formule pour lutter contre les symptômes, pas contre le Covid-19.

11h46 : Comment installer facilement une piscine dans votre jardin ? En transformant une benne ! Le recyclage de containers est un concept qui remporte déjà un beau succès en Australie et aux Etats-Unis. Alors, selon France 3 Normandie, dans l'Orne, à Alençon, un fabricant industriel de benne neuve se lance dans l'aventure avec sa "Splash Box", comme l'a fait il y a quelques temps une autre entreprise dans le Sud.