Affaire Fillon : les options judiciaires

Alors que François Fillon a lié sa candidature à l'élection présidentielle à une possible mise en examen, plusieurs options judiciaires sont à ce jour possibles.

FRANCE 2

L'avenir de François Fillon est entre les mains de Éliane Houlette, chef du parquet national financier, nommée il y a trois ans par Christiane Taubira. Ce qui arrangerait les affaires du candidat républicain, c'est évidemment que cette magistrate classe le dossier sans suite. Mais selon l'entourage de l'ex-Premier ministre, cette option est peu probable.

Mise en examen ou citation directe


Restent deux hypothèses. La première, c'est l'ouverture d'une information judiciaire avec désignation d'un juge d'instruction. Celui-ci pourrait alors convoquer François Fillon et sa femme Penelope et leur signifier une mise en examen. Dans ce cas, il l'a affirmé lui-même, le candidat de la droite accepterait de se retirer. L'autre hypothèse, c'est que l'on appelle une citation directe, en d'autres termes, la tenue d'un procès devant le tribunal correctionnel de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon, en visite à la Mosquée de Saint-Denis de La Réunion, le 13 février 2017.
François Fillon, en visite à la Mosquée de Saint-Denis de La Réunion, le 13 février 2017. (RICHARD BOUHET / AFP)