Cet article date de plus de quatre ans.

4 Vérités - Présidentielle : Hamon et Mélenchon sont "condamnés à s'entendre"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
4 vérités
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Jean-Christophe Cambadélis est l'invité des 4 Vérités de France 2 ce lundi 20 février.

Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, n'acte pas l'échec des discussions entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon parce que "nous sommes condamnés à nous entendre" pour affronter la droite ou l'extrême droiteà la présidentielle.

"Le problème n'est pas ce que pense Jean-Luc Mélenchon, mais la nécessité de réconcilier la gauche sur un axe un peu plus à gauche, une réhabilitation du bilan et la volonté de la crédibilité", estime-t-il dans les 4 Vérités ce matin.

"Quand vous ne pouvez pas vous mettre d'accord au sommet, entre les appareils, il faut créer de la dynamique pour que cela soit les électeurs qui tranchent. Aujourd'hui, les électeurs de Mélenchon voient bien que l'efficacité commande de se rassembler autour de Benoît Hamon", explique Jean-Christophe Cambadélis.

"Macron nulle part"

Il se dit "persuadé que si Benoît Hamon gagnait la présidentielle et il en est capable, toutes les gauches seraient représentées dans son gouvernement".

"À force de vouloir être à la fois de gauche et de droite, Emmanuel Macron finit par n’être nulle part", lance le patron du PS, précisant qu'une "quinzaine d'élus socialistes" l'a rejoint à ce jour.

François Fillon ne renoncera pas à sa campagne même en cas de mis en examen. "Il prend une grande responsabilité pour la droite et pour la France", assène Jean-Christophe Cambadélis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaires Fillon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.