Cet article date de plus de six ans.

François Fillon va porter plainte contre les deux journalistes du Monde

François Fillon va porter plainte contre Gérard Davet et Fabrice Lhomme pour diffamation, a annoncé son entourage. Les auteurs de "Sarko s'est tuer" affirment que l'ex-Premier ministre, lors d'un déjeuner avec le secrétaire général de l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet, a demandé à ce dernier d'accélérer les procédures contre Nicolas Sarkozy.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (François Fillon entend porter plainte contre les auteurs de "Sarkozy m'a tuer" pour diffamation © Maxpp)

Il ne faut pas le laisser revenir. Voilà ce qu'aurait dit l'ancien Premier ministre François Fillon au secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet, lors d'un déjeuner en juin dernier. Il lui aurait même demandé de peser sur le cours de la justice pour empêcher le retour de Nicolas Sarkozy. C'est ce qu'a révélé le journal Le Monde il y a quelques jours. Et samedi après-midi, dans les colonnes du quotidien, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme donnent les détails de cette affaire.

Le dossier Fillon/Le Monde : les explications d'Olivier Bost
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le journaliste Fabrice Lhomme maintient

Une affaire qui embarrasse François Fillon. "Cette semaine ont été publiés les extraits de notre livre "Sarko s'est tuer". Dans ce livre, il y a beaucoup de révélations mais il y en a une qui a immédiatement surgi, c'est celle selon laquelle François Fillon, effectivement, aurait démarché l'Elysée via Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général, pour obtenir que la présidence de la République fasse pression sur la justice pour accélérer le cours des enquêtes menaçant Nicolas Sarkozy ", explique Fabrice Lhomme sur France info.

"Les informations qu'on a publiées ont été démenties, à la fois par M. Fillon sur le fond et sur la forme, M. Joueyt disant : "mais non, M. Fillon ne m'a jamais dit ça". Donc aujourd'hui dans Le Monde, on publie les verbatims de nos discussions avec M. Jouyet qui confortent et confirment nos précédentes révélations, à avoir que oui, il y a  bien eu cette discussion entre Fillon et Jouyet, et oui Fillon a bien dit à Jouyet qu'il fallait intervenir pour empêcher Sarkozy de revenir. Et, effectivement, Jean-Pierre Jouyet a rendu compte ensuite à François Hollande qui lui a répondu que l'Elysée n'interviendrait pas ", poursuit le journaliste. Fabrice Lhomme qui ajoute une Jean-Pierre Jouyet n'est pas la source de l'information, "il n'a fait que confirmer des informations que nous avions déjà d'une autre source ", explique le journaliste.

Face à ces révélations, la réponse de François Fillon sera donc judiciaire. Les proches de l'ancien Premier ministre annoncent qu'il va porter plainte contre les deux journalistes et contre le journal Le Monde pour diffamation. C'est ce que confirme Jérôme Chartier, deputé UMP proche de l'ancien Premier ministre. "Depuis 72 heures, François Fillon se retrouve victime d'une polémique infâme. On lui reproche d'être allé s'adresser à l’actuelle majorité pour demander d’accélérer le calendrier judiciaire contre Nicolas Sarkozy. Rien de moins. Ces allégations scandaleuses déshonorent François Fillon. C'est la raison pour laquelle François Fillon a pris la décision de porter plainte contre les deux journalistes qui sont à l'origine de ces allégations, de sorte à faire toute la lumière sur les raisons pour lesquelles ils auraient pu parvenir à de telles allégations ", a-t-il déclaré samedi lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.