"Gauche des allocs" : "Ils défendent le droit à la paresse", tacle Fabien Roussel

Le numéro 1 du Parti communiste était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 septembre 2022. Il dit "assumer totalement ses propos" sur  la "gauche des allocs" et la "gauche du travail".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Fabien Roussel, premier secrétaire du PCF, sur franceinfo le 14 septembre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Quatre jours après avoir opposé la "gauche des allocs" et la "gauche du travail", le secrétaire national du PCF Fabien Roussel persiste et signe mercredi 14 septembre sur franceinfo en dénonçant les attaques qu'il a depuis reçu de "ceux qui défendent le droit à la paresse" dans son propre camp.

>> "Gauche des allocations" : l'Insoumis Éric Coquerel reproche à Fabien Roussel "de légitimer tout le discours de la droite et l'extrême-droite" 

"J'assume totalement mes propos, défend fabien Roussel. Il y a ceux qui défendent l'idée de mettre le RSA à 1 000 euros, moi je défends l'idée d'une société qui garantit à tous un vrai emploi."

Pour l'ancien candidat à la présidentielle, "le chômage tue. Les allocations, le chômage et le capitalisme entretiennent un système qui repose sur des revenus de substitution qui permettent de faire pression sur le travail, les conditions de travail et les salaires." Il estime que "l'ambition" que doit avoir la gauche pour le pays est de "garantir à chacun de trouver sa place dans la société par le travail, une formation et un salaire".

Non au revenu universel

"Bien sûr que, avant de parvenir à cet horizon, nous avons besoin de ce filet de protection sociale", reconnaît-il tout de même. "Que l'on défende le droit au repos ou aux congés, c'est important, mais avec le revenu universel par exemple, le travail va disparaître", explique le député du Nord. "Je m'oppose à cette vision de la société. Nous avons tellement de défis à relever ! Celui de la transition écologique, du service public utile, de la production industrielle pour relocaliser ici notre industrie plutôt que dans des pays qui ne respectent aucune norme sociale et environnementale. Nous devrions ouvrir des bureaux d'embauche dans tout le pays pour garantir à chacun une sécurité sociale de l'emploi."

Après les critiques dont il a fait l'objet au sein de son propre camp, Fabien Roussel assure que "la grande différence entre la droite et moi, c'est que la droite casse le travail. La droite, les libéraux et même les sociaux-démocrates qui ont mis en place le RMI et le RSA ont cassé le travail".

"La gauche a entretenu ce système de revenu de substitution à vie pour certaines familles, reproche Fbien Roussel. C'est aussi ça qui a tué la gauche ! C'est un système qui maintient les gens en situation de survie et de précarité totale. Je préfère que nous nous battions pour les territoires zéro chômeur que défend ATD Quart Monde. Les personnes retrouvent leur dignité par le travail."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fabien Roussel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.