Les Français ont une mauvaise opinion d'Eric Zemmour

Son image est très contrastée entre sympathisants de gauche et de droite, mais près de deux-tiers des Français (62%) ont une mauvaise opinion du polémiste, selon un sondage. 

Eric Zemmour à Paris, le 5 avril 2013.
Eric Zemmour à Paris, le 5 avril 2013. (BALTEL/SIPA)

Près des deux-tiers des Français (62%) ont une mauvaise opinion du polémiste Eric Zemmour et se déclarent "choqués" par sa thèse sur le régime de Vichy qui "aurait sauvé des juifs français", selon un sondage Odoxa pour Le Parisien. Seulement 37% ont une bonne opinion d'Eric Zemmour et 8 % une très bonne opinion, indique ce sondage publié dimanche 26 octobre.

Son image est très contrastée entre sympathisants de gauche et de droite : un sur deux l'apprécie à droite (53 % contre 46%) alors que huit sympathisants de gauche sur dix ont une mauvaise opinion de lui dont 49% une "très mauvaise opinion", indique encore ce sondage. "Les Français n'aiment pas Eric Zemmour, mais il suscite la curiosité de tous et séduit les sympathisants de droite et du FN", explique au Parisien Gaël Sliman, président d'Odoxa.

Raciste pour un Français sur deux

Concernant la thèse d'Eric Zemmour sur Vichy, soutenue dans son livre Le suicide français et que récusent les historiens, le "choc" est très grand chez les sympathisants de gauche qui sont près de 8 sur 10 (78%) "à ne pas avoir digéré" ses propos, souligne le sondage. Chez les sympathisants de droite, 50 % se déclarent "choqués" contre 49% qui ne le sont pas, "ce qui ne vaut évidemment pas pour autant accord de leur part avec cette idée", souligne l'institut. Dans l'ensembre de la droite, 69 % des symphatisants du FN ne sont pas "choqués" par cette thèse alors que les sympathisants des autres partis de droite sont une majorité à se déclarer "choqués" : de 79% au MoDem à 55% à l'UMP.

Un Français sur deux perçoit Zemmour comme raciste et 44 % des personnes interrogées estiment qu'ils "dangereux", toujours selon cette enquête. Le polémiste est percu par les Français comme un homme "intelligent, éloquent et ayant des convictions, il est aussi vu comme réactionnaire, agressif, misogyne et pas démocrate", ajoute Le Parisien.

 

Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogés par internet les 23 et 24 octobre.