Eric Zemmour condamné à 4 000 euros d'amende pour injure homophobe

L'association Stop Homophobie avait porté plainte contre des propos tenus par le président du parti Reconquête.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Eric Zemmour, le 4 décembre 2022, à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

Eric Zemmour a été condamné, jeudi 28 septembre, au tribunal de Paris, à 4 000 euros d'amende pour injure homophobe. Il avait déclaré, le 15 octobre 2019, sur la chaîne CNews, que les personnes homosexuelles avaient "asservi" l'Etat "à leur profit". L'association Stop Homophobie avait porté plainte contre ces propos tenus par l'ancien polémiste d'extrême droite. "Nous faisons immédiatement appel de cette décision", a déclaré Olivier Pardo, l'avocat de l'ex-candidat à la présidentielle, à l'AFP.

Lors d'un long débat avec l'essayiste Nicolas Bouzou, Eric Zemmour avait déclaré : "On a des caprices d'une petite minorité qui tient la main sur l'Etat et qui l'asservit à son profit et qui va d'abord désagréger la société, parce qu'on va avoir des enfants sans père et je viens de vous dire que c'est une catastrophe et, deuxièmement, qui va faire payer ses caprices par tous les autres Français." 

Après une mise en demeure du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), le replay de l'émission avait été supprimé du site de la chaîne fin novembre 2019. L'ex-candidat d'extrême droite à la présidentielle et actuel président du parti Reconquête a déjà été condamné à deux reprises pour provocation à la haine, pour des propos tenus en 2010 et 2016. Une dizaine de procès l'attendent d'ici à la fin 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.