Le budget de la justice augmentera de 8% en 2022, annonce Eric Dupond-Moretti

Après la hausse qualifiée d'historique en 2021 par le gouvernement, "c'est un nouvel effort massif qui sera consenti", s'est réjoui le garde des Sceaux dans une vidéo publiée sur Facebook.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, le 25 août 2021 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

Le budget du ministère de la Justice augmentera pour la deuxième année consécutive de 8% en 2022, après la hausse de 2021, a annoncé jeudi 26 août le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, dans une vidéo publiée sur Facebook. "C'est un nouvel effort massif qui sera consenti, après 607 millions d'euros en 2021, le budget 2022 augmentera, si la représentation nationale le souhaite, de 660 millions, soit encore huit pour cent d'augmentation. Je le dis, c'est du jamais vu", a-t-il déclaré.

La hausse du budget en 2021 avait été qualifiée par le gouvernement d"historique", "du jamais vu depuis 35 ans", avait à l'époque déclaré le Premier ministre, Jean Castex. Elle a notamment permis de financer des recrutements supplémentaires et la justice de proximité, a expliqué Eric Dupond-Moretti dans sa vidéo.

Un budget qui approche les 9 milliards d'euros

"En 2022, nous aurons un budget de près de 9 milliards d'euros soit depuis mon arrivée une hausse de 1,3 milliard", a aussi déclaré le ministre, nommé en juillet 2020. Le budget de la Justice était de 7,5 milliards d'euros en 2020, en hausse de 4% par rapport à 2019.

"Bientôt je reviendrai vers vous pour vous dire ce que nous allons faire en 2022 avec cet argent public", a-t-il déclaré à la fin de la vidéo. "Nous allons intensifier encore, grâce à ce budget, tout ce que vous êtes en droit d'attendre de notre institution judiciaire. Je le dis, sans forfanterie, nous avons désormais les moyens de notre ambition", a-t-il insisté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eric Dupond-Moretti

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.