VIDEO. Trois questions sur la visite de Xi Jinping en France

Le président chinois est pour trois jours en France. Les enjeux de sa visite décryptés par Bertrand Gallicher.

FRANCK BALLANGER, ANTOINE DEIANA / RADIO FRANCE

Xi Jinping est en visite en France à partir de dimanche 24 mars, après un passage en Italie et à Monaco. Les enjeux économiques entre Paris et Pékin occuperont l'essentiel des conversations entre le président chinois et son homologue français. L'analyse de Bertrand Gallicher, journaliste de la rédaction internationale de Radio France.

Que vient faire Xi Jinping en Europe ?

Le président chinois cherche des portes d'entrée en Europe. Il vient appuyer son colossal programme des "Nouvelles routes de la soie", un projet mondial à 1 000 milliards de dollars lancé en 2013 et qui prévoit la construction d'infrastructures pour développer une mondialisation à la chinoise. Il s'agit de construire des routes, des lignes de chemin de fer, des ports et des parcs industriels en Europe, mais aussi en Asie, en Afrique et jusqu'en Amérique du Sud.

Projet économique donc, mais aussi d'influence politique. C'est la raison pour laquelle la France a décidé de ne pas signer d'accord-cadre avec Pékin à l'occasion de cette visite du président chinois. Paris préfère se coordonner d'abord avec ses partenaires européens, même si certains comme l'Italie n'ont pas les mêmes scrupules.

Où en sont les relations économiques franco-chinoises ?  

Les échanges commerciaux entre les deux pays sont marquées par un déséquilibre de 30 milliards d'euros, au détriment des produits français. Comme beaucoup d'autres pays européens, la France voudrait que ses exportations à destination de la Chine ne soient plus liées à des transferts de technologie. Il y a aussi la question de la propriété intellectuelle, qui n'est pas respectée et le problème des contrefaçons. La plupart des grandes marques françaises de l'industrie du luxe sont copiées par des entreprises chinoises qui vendent ensuite dans le monde entier.

Quel est le rapport de forces politique entre Paris et Pékin ?

Cette visite de Xi Jinping marque le 55e anniversaire de la reconnaissance de la République populaire de Chine par la France en 1964. Aujourd'hui, la diplomatie française observe avec inquiétude l'expansionnisme chinois partout dans le monde, notamment en Afrique, dans des pays où la France avait une présence prépondérante. L'armée chinoise a inauguré en 2017 une grande base militaire à Djibouti et cherche à en implanter d'autres, ailleurs en Afrique et au Moyen-Orient.

Toujours au chapitre de l'influence, l'un des grands sujets avec la Chine est le développement de la 5G, la nouvelle norme de téléphonie mobile. Le groupe chinois Huawei, qui dispose d'un avantage technologique, avance ses pions en Europe. Mais la France est préoccupée par les risques d'espionnage au profit de Pékin.

Emmanuel Macron et Xi Jinping lors du Sommet de Buenos Aires, en Argentine, le 1er décembre 2018
Emmanuel Macron et Xi Jinping lors du Sommet de Buenos Aires, en Argentine, le 1er décembre 2018 (LI XUEREN / XINHUA)