Salon de l'agriculture : Macron cherche à rassurer le monde paysan

Le Salon de l'agriculture, passage obligé des présidents de la République, s'est ouvert le 22 février. Emmanuel Macron n'a pas dérogé à la règle et va passer sa journée à échanger avec les agriculteurs, parfois agacés.

France 2

Il n'a pas encore fait vingt mètres dans l'enceinte du Salon de l'agriculture, dans le sud de Paris, qu'Emmanuel Macron est déjà pris à partie par un comité d'accueil composé d'agriculteurs de la FNSEA en colère. En question, les aides de la politique agricole commune (PAC) et les restrictions sur les pesticides. Plus loin, c'est la loi Alimentation, votée en 2018 pour aider les éleveurs à peser face aux groupes d'agroalimentaires, qui fait débat.

"Arrêter de manifester"

Le chef de l'État a prévu de rester toute la journée au salon de la porte de Versailles. Il pourrait dépasser son record de l'année dernière, quand il avait passé 14 heures avec les agriculteurs. En fin de matinée, Emmanuel Macron a été chahuté par un groupe de "gilets jaunes". "Il y a une solution, c'est d'arrêter et de parler. Mais d'arrêter de sortir manifester", rétorque le président de la République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron au Salon de l\'agriculture au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, le 22 février 2020. 
Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, le 22 février 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)