Cet article date de plus d'un an.

Religion : des imams s'engagent contre le séparatisme islamique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Religion : des imams s'engagent contre le séparatisme islamique
France 3
Article rédigé par
S. Neumayer, J. Vitaline, C. Hillary, K. Founas, E. Fromentin - France 3
France Télévisions

Le président de la République, Emmanuel Macron, devrait prendre la parole, vendredi 2 octobre, au sujet du séparatisme religieux. De leur côté, des imams entendent eux-aussi peser dans cette lutte contre la radicalisation, observe France 3.

C’est un enjeu majeur du quinquennat d’Emmanuel Macron. La lutte contre le séparatisme islamique devrait faire l’objet d’un discours du président de la République, vendredi 2 octobre. En parallèle, plusieurs imams souhaitent faire entendre leur voix contre la radicalisation. Pour cela, ils ont pris la parole jeudi 1er octobre, dans le 11ème arrondissement, à deux pas des anciens locaux de Charlie Hebdo.

Des imams engagés contre la radicalisation

"Il y a une partie des musulmans qui ont une pratique rigoriste et qui veulent se séparer de cette République", estime Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis) et président de la Conférence des imams de France. Pour Hocine Derouich, l’imam de Nîmes (Gard), "on a besoin de réformer, à travers la formation des imams, à travers l’organisation des associations qui gèrent les mosquées".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.