"Prime Macron" : une mise en place compliquée qui dissuadera les entreprises ?

La prime dite Macron, qui a été versée aux salariés en 2019 avec exonération de charges et d'impôt, sera conditionnée en 2020 à la mise en place d'un plan d'intéressement dans les entreprises. De quoi dissuader certaines entreprises.

France 2

Les salariés bénéficieront-ils une deuxième année de suite de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat ? La "prime Macron", exonérée de charges et d'impôts avait été une des grandes mesures annoncées lors de la crise des "gilets jaunes". Elle a été un grand succès, mais son renouvellement sera plus difficile. En effet, la prime de 2020 ne pourrait être possible que si un plan d'intéressement a été mis en place dans les entreprises. Ce qui peut décourager certains patrons.

Bercy prône un système pérenne

Près de Montpellier (Hérault), la prime avait atteint 1 000 euros pour certains salariés. Mais sa mise en place en 2020 est beaucoup trop lourde et compliquée selon la dirigeante de l'entreprise. "Il faut qu'ils aillent chercher quelque chose de compliqué à mettre en place. Pour faire cet accord d'entreprise, il faut que tout le monde soit d'accord sur le critère. (...) Ça va créer des problèmes", promet Gabrielle Deloncle, dirigeante de Solares Façade.

"Je préfère un dispositif durable, qui permet à tous les salariés que, quand l'entreprise va bien, sans décision du chef d'entreprise, ils soient associés aux résultats de l'entreprise. Plutôt qu'une prime qui une année va être là, et une autre année non", explique de son côté Bruno Le Maire, ministre de l'Économie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron s\'exprime devant la presse, le 17 octobre 2019, à Bruxelles (Belgique).
Emmanuel Macron s'exprime devant la presse, le 17 octobre 2019, à Bruxelles (Belgique). (ARIS OIKONOMOU / AFP)