Politique : la cote de popularité d'Emmanuel Macron au plus bas

En plateau, la journaliste de France 2 Nathalie Saint-Cricq fait le point sur les récents sondages sur la cote de popularité du chef de l'État.

Voir la vidéo
France 2

Alors qu'Emmanuel Macron s'exprimera lundi 9 juillet devant le Congrès à Versailles (Yvelines), deux sondages dévoilés dimanche par Les Échos et le Figaro Magazine montrent que la cote de popularité du chef de l'État a chuté de six points. Les raisons de cette baisse ? "Il y a des doutes et des erreurs. Des doutes sur les résultats des réformes, et puis, il y a l'inquiétude sur sa volonté de réduire vraiment les inégalités, ou alors sur son efficacité en matière d'immigration", analyse en plateau Nathalie Saint-Cricq. Sans compter ses dernières sorties "sur 'le pognon de dingue', le flottement sur les pensions de réversion ou encore le report du plan pauvreté".

Deux rendez-vous incontournables

Un début de désamour dont est conscient l'exécutif. "Emmanuel Macron est toujours du genre à rectifier le tir. Il y aura le Congrès demain, pour fixer l'avenir, et surtout expliquer vers quel type de société il veut amener les Français. Et puis il y aura aussi le sommet social du 17 juillet pour renouer avec tous les syndicats. Deux séquences qui ne peuvent et ne doivent être du vent", souligne la journaliste en plateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JULIEN MATTIA / NURPHOTO)