Congrès de Versailles : un rendez-vous qui fait débat

Emmanuel Macron s'exprimera lundi 9 juillet devant le Congrès à Versailles (Yvelines). Un rendez-vous critiqué par l'opposition.

Voir la vidéo
France 2

La salle du Congrès de Versailles (Yvelines) s'apprête à accueillir de nouveau lundi 9 juillet plus de 900 parlementaires pour écouter le président de la République. Un discours devant députés et sénateurs durant lequel Emmanuel Macron ne devrait pas faire de grandes annonces, mais présenter une feuille de route pour les mois à venir. Les députés pourront ensuite prendre la parole une fois que le chef de l'État aura quitté le château.

Des parlementaires boycottent

Un décorum royal que ne digère pas l'opposition. Une quarantaine de parlementaires boycotteront la réunion, dont Jean-Luc Mélenchon. "Maintenant, c'est tous les ans que nous sommes convoqués à venir admirer sa splendeur. Macron Ier qui nous fait un discours comme d'habitude franchement qui sonne comme tout le reste du décor de Versailles, c'est du carton-pâte, du faux marbre, et là, ça va être de la fausse solennité", a dénoncé le leader de la France insoumise sur CNews. Les communistes aussi déserteront Versailles, et même quelques Républicains. Autre argument qui revient sur tous les bancs de l'opposition pour critiquer le Congrès de Versailles : son coût. Environ 280 000 € l'année dernière. Un argument balayé par la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration. Emmanuel Macron lors du Congrès de Versailles, le 3 juillet 2017.
Photo d'illustration. Emmanuel Macron lors du Congrès de Versailles, le 3 juillet 2017. (ERIC FEFERBERG / POOL)