Plan de départ des fonctionnaires : une réforme controversée

Les déclarations de Gérald Darmanin sur le plan de départ volontaire des fonctionnaires ont crée la surprise, mais depuis la Tunisie, Emmanuel Macron a enfoncé le clou. 

FRANCE 2

À Tunis (Tunisie), où il est en déplacement aujourd'hui, jeudi 1er février, Emmanuel Macron l'assume : il veut plus de souplesse pour la fonction publique. "Ce n'est pas la fin de la fonction publique, c'est les conditions de sa pérennité véritable", a déclaré le chef de l'État lors d'une conférence de presse. Et ce n'est pas nouveau : de ministre à candidat, il a toujours eu la même position. "Il y a beaucoup de fonctions qu'on donne aux fonctionnaires qui pourraient l'être par des gens qui ne le sont pas", avait-il déclaré au micro d'Europe 1 le 15 novembre 2015.

Décidé à ne pas lâcher

Aujourd'hui président, Emmanuel Macron déclare vouloir passer aux actes : inacceptable pour toute une partie de la gauche. Pour la France insoumise, il s'agit d'une purge. Pour la droite, en revanche, ce n'est pas suffisant. Emmanuel Macron, lui, est décidé à ne pas lâcher sur ce qui a toujours été l'un de ses marqueurs politiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, mardi 30 janvier 2018 au palais de l\'Elysée.
Emmanuel Macron, mardi 30 janvier 2018 au palais de l'Elysée. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)