Cet article date de plus de quatre ans.

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron joue l'apaisement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Ouvéa : le geste d'Emmanuel Macron
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de la République a prononcé un discours ce samedi 5 mai à Nouméa et s'est ensuite rendu à Ouvéa, 30 ans après l'assaut qui a entraîné la mort de 19 indépendantistes kanaks et deux militaires.

C'était la première visite d'un chef de l'État à Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie. Solennel, Emmanuel Macron a tenu à souligner la portée symbolique de cette étape. "C'est une date hautement symbolique. Je pense que c'était une étape importante, à la fois pour reconnaître toutes les mémoires et les victimes après ce qui s'est passé en 1988 et en 1989 ici", a-t-il déclaré.

Une journée de recueillement

Tout au long de la matinée, le président a enchainé les gestes de mémoire et de recueillement. Main dans la main avec la génération à venir, il tient à laisser une trace sur le sol d'Ouvéa. Il s'est aussi recueilli sur la tombe des 19 militants kanaks tués lors de l'assaut de la grotte et a rendu hommage aux deux parachutistes morts lors de l'opération. En revanche, le président n'a pas déposé de gerbe en signe de respect pour les familles qui ne souhaitaient pas sa présence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.