Nouvelle-Calédonie : des bureaux de vote pris d'assaut pour le référendum

Le journaliste Guillaume Daret est à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) pour France 2, où le taux de participation pour le référendum sur l'indépendance de la collectivité française a été très important.

Voir la vidéo
France 2

La Nouvelle-Calédonie voit une participation extrêmement forte dimanche 4 novembre pour le référendum sur son indépendance. Les Calédoniens se sont massivement déplacés, avec des bureaux de vote pris d'assaut, où il fallait parfois attendre plusieurs minutes pour pouvoir voter. "On a vu ça à Nouméa comme dans l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie, c'est le premier enseignement notable", explique le journaliste de France 2 Guillaume Daret.

Le premier ministre attendu à Nouméa

Le second enseignement c'est que même s'ils ne parviennent pas à l'emporter, les indépendantistes ont réussi à mobiliser dans leur fief, c'était important pour eux. "Ce que l'on ressent aussi c'est un sentiment de responsabilité. Personne ne doit se sentir humilié, ce sera probablement le message lundi 5 novembre du Premier ministre Édouard Philippe qui est attendu à Nouméa", conclut l'envoyé spécial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une file d\'attente devant un bureau de vote de Nouméa à l\'occasion du référendum sur l\'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dimanche 4 novembre 2018.
Une file d'attente devant un bureau de vote de Nouméa à l'occasion du référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dimanche 4 novembre 2018. (MATHURIN DEREL / AP / SIPA)