Législatives 2017 : face à une abstention record, Emmanuel Macron ne cède pas au triomphalisme

Malgré la déferlante de la vague La République en Marche, dimanche 11 juin lors du premier tour des législatives, le gouvernement ne cède pas au triomphalisme. En cause, l'abstention record.

FRANCE 3

La très large victoire de La République en Marche lors du premier tour des élections législatives dimanche 11 juin est atténuée par une vague d'abstention sans précédent. Près de 51,3% des votants ne se sont pas déplacés aux urnes. "Emmanuel Macron va pouvoir mener sa politique sans avoir besoin de mener d'accords avec d'autres partis, mais cette victoire est à relativiser, car un électeur sur deux s'est déplacé", abonde Anne Bourse en direct depuis le Palais de l'Élysée.

Mobiliser pendant l'entre-deux-tours

Signe que ce paradoxe inquiète : Emmanuel Macron est resté discret au lendemain de la victoire. "Il n'est pas question qu'il fasse de commentaire selon son entourage, mais la consigne est claire : mobiliser pendant l'entre-deux-tours", poursuit la journaliste. Les ministres vont faire campagne sur le terrain. Le président de la République espère en tout cas que sa majorité ne souffre pas d'un manque de déficit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors d\'un meeting à Paris, le 2 mars 2017.
Emmanuel Macron lors d'un meeting à Paris, le 2 mars 2017. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)