Le recours aux ordonnances, un moyen d'asphyxier l'opposition

Arnaud Boutet, journaliste du service politique de France 2, décrypte la stratégie de l'exécutif pour réformer le pays.

Voir la vidéo
France 2

Sur la SNCF, la décision de légiférer par ordonnances a été prise le 26 février. Cela signifie un bras de fer très clair sur le statut des cheminots. Cette mesure d'exception pourrait même devenir une méthode de gouvernement. La stratégie est de passer d'une réforme à une autre avec pour conséquence l'asphyxie de l'opposition, qui n'aurait pas le temps de se focaliser sur un texte emblématique et organiser la riposte.

14 réformes avant l'été !

Emmanuel Macron divise ses adversaires. On assiste à une guerre politique, selon Arnaud Boutet. On a cinq textes qui arrivent en discussions au Parlement et neuf autres textes sont bientôt présentés en conseil des ministres. Cela fait 14 réformes avant l'été, dont l'assurance chômage, la formation professionnelle... Il y a encore trois grands projets après septembre. Les débats parlementaires seront plus courts avec des vites plus rapides. Le président passe surtout en force, selon des députés de l'opposition. Même certains députés LREM considèrent que tout ça va peut-être un petit peu trop vite, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe (à gauche) et Emmanuel Macron, le 30 octobre 2017 à l\'Elysée.
Edouard Philippe (à gauche) et Emmanuel Macron, le 30 octobre 2017 à l'Elysée. (LUDOVIC MARIN / AFP / MAXPPP)