Cet article date de plus de deux ans.

Le bilan d'Emmanuel Macron jugé "négatif" par 60% des Français

Après quinze mois de mandat, seuls 19% des Français estiment que le bilan du chef de l'Etat est positif, selon un sondage Kantar Sofres Onepoint pour RTL, publié lundi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 12 septembre 2018 au château de Versailles (Yvelines).  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Quinze mois après l'élection d'Emmanuel Macron, de plus en plus de Français contestent l'action du président de la République. Selon un sondage Kantar Sofres Onepoint pour RTL, publié lundi 17 septembre, 60% des Français jugent "négatif" le bilan du chef de l'Etat, contre seulement 19% de sondés qui qualifient son travail de "positif". Lors du précédent sondage, réalisé les 11 et 12 janvier dernier, seules 37% des personnes interrogées jugeaient son action négative, et 35% la considéraient comme positive.

Dans ce dernier sondage, 3% des sondés définissent le bilan d'Emmanuel Macron, après plus d'un an à la tête de l'Etat, de "très positif". Parmi les personnes interrogées, 16% le qualifient de "plutôt positif", quand 27% le trouvent "plutôt négatif", 33% "très négatif" ; 14% des personnes interrogées estiment qu'il est "trop tôt pour juger" et 7% se disent sans opinion.

Selon ce sondage, 49% des Français estiment que l'action du gouvernement ne correspond pas aux engagements de campagne d'Emmanuel Macron, contre 40% pensant le contraire. Cela représente une baisse de 15 points par rapport au précédent sondage. 

Un président "plutôt à droite" pour 50% des sondés

Selon ce sondage, les Français se montrent partagés sur le rythme des réformes que le gouvernement devrait suivre : 27% pensent qu'Emmanuel Macron doit "conserver" ce rythme, 28% jugent qu'il doit le "ralentir" et 23% qu'il doit au contraire "aller plus vite".

Quant au style du président de la République, 67% des personnes interrogées estiment qu'il est "déterminé à réformer la France". Mais il doit être "plus à l'écoute" et "reconnaître ses erreurs" pour 39% d'entre eux, tout en étant "plus ouvert au dialogue" pour 28% des personnes interrogées. 

Au final, 50% des sondés situent la politique d'Emmanuel Macron "plutôt à droite", un pourcentage en hausse de 11 points par rapport au précédent sondage. 20% le considèrent "plutôt au centre" et seulement 7% jugent son action "plutôt à gauche"

Sondage réalisé en ligne du 11 au 13 septembre auprès d'un échantillon de 1.013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.