Jeunesse : le revenu d'engagement ne devrait pas être aussi généreux que prévu

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Jeunesse : le revenu d'engagement ne devrait pas être aussi généreux que prévu
Article rédigé par
J.Duponchel - France 3
France Télévisions

C’était une promesse du président de la République, en juillet dernier : la mise en place du "revenu d’engagement". Une aide de 500€ par mois destiné aux moins de 26 ans, pour les aider à revenir vers l’emploi. Julien Duponchel, journaliste à France Télévisions, est sur le plateau du 19/20 pour faire un point sur la question.

En juillet dernier, le président de la République, Emmanuel Macron avait annoncé la mise en place d'un revenu d'engagement. Finalement, la mesure ne serait pas aussi généreuse que prévue. "On ne parle même plus d’ailleurs de revenu d’engagement, mais plutôt de « contrat » ou de « parcours » d’engagement. En clair, pas question de créer une allocation ou une sorte de RSA jeunes, mais plutôt d’intensifier des dispositifs vers l’emploi qui existent déjà comme la garantie jeune par exemple", raconte Julien Duponchel, journaliste à France Télévisions.

La conjoncture économique a fait changer les choses

Pour autant, le projet des 500 euros n'est toujours pas abandonné. "Il est toujours question d’une aide de 500 €, mais qui ne sera absolument pas automatique, ce sera seulement un outil parmi d’autres. Du côté des jeunes concernés, il avait été question d’au moins 1 million, mais finalement, ça sera seulement 500 000 à 600 000 jeunes, seulement les décrocheurs ou ceux sans aucune activité. Dans les ministères, on nous assure que rien n’avait été tranché jusque-là donc pas de revirement officiel. Mais on admet quand même à demi-mot que la conjoncture économique a changé. La reprise est bel et bien là, 300 000 emplois à pourvoir selon la Banque de France. Et ça pour l’exécutif ça veut dire : plus besoin d’aider autant", ajoute Julien Duponchel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.