Jean-François Copé : "On laisse les Français de toutes confessions livrés à eux-mêmes"

Le maire de Meaux et ancien député de Seine-et-Marne, Jean-François Copé, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 19 février.

France 2

Emmanuel Macron s'est rendu à Mulhouse (Haut-Rhin) mardi 18 février pour évoquer la lutte contre "le séparatisme islamiste", alors qu'il avait jusqu'alors évoqué le communautarisme. "C'est l'un des problèmes les plus difficiles et dangereux auquel la République a eu à faire face", estime Jean-François Copé sur le plateau des "4 Vérités", mercredi matin. Le président de la République a annoncé quatre chantiers : la question du financement étranger, l'organisation de l'islam de France, la lutte contre le séparatisme et la reconquête républicaine dans les quartiers. 

"De bonnes idées déjà évoquées"

"Ce sont de bonnes idées qu'on évoque depuis des années, mais sur lesquels on n’avance pas", souligne le maire de Meaux. "J'ai un doute sur la vraie volonté ou non de monsieur Macron d'avancer sur ces sujets", poursuit-il. Selon l'ancien député de Seine-et-Marne, "partout où on a cassé des tours, où on a mis de la sécurité avec des caméras, on a des résultats remarquables". Jean-François Copé souhaite également que les mesures soient inscrites dans la loi pour qu'elles soient réellement appliquées. "On laisse les Français de toutes confessions livrés à eux-mêmes", conclut l'ancien président de l'UMP. 

Jean-François Copé, le 17 octobre 2016. 
Jean-François Copé, le 17 octobre 2016.  (ALAIN JOCARD / AFP)