Cet article date de plus de trois ans.

Comptes de campagne d'Emmanuel Macron : une association anticorruption va bientôt déposer une plainte

Le Front républicain d'intervention contre la corruption veut obtenir l'ouverture d'une enquête sur les comptes de campagne du président.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron est en visite à Montréal (Canada), le 7 juin 2018. (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS / AFP)

"La lumière doit être faite sur ces remises", déclare le Front républicain d'intervention contre la corruption (Fricc). L'association a annoncé vendredi 8 juin qu'elle allait porter plainte en début de semaine prochaine auprès du parquet national financier, afin d'obtenir l'ouverture d'une enquête sur les comptes de campagne du président Emmanuel Macron.

Ces comptes ont été validés par la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) mais plusieurs médias, dont franceinfo, ont publié des enquêtes affirmant que la campagne du chef de l'Etat avait bénéficié de "prix cassés" et de "ristournes cachées" de la part de prestataires. Le Fricc affirme que ces "remises, de l'ordre de 75%", sont bien au dessus de la limite imposée par la CNCCFP "comprise entre 15% et 20%".

Une plainte pour "financement illégal de campagne électorale"

Cette association ne fait pas partie de celles ayant un agrément du ministère de la Justice, qui les autorise à se porter partie civile dans des enquêtes d'atteintes à la probité, recouvrant corruption, trafic d'influence ou prise illégale d'intérêts. Elle va porter plainte notamment pour le délit de "financement illégal de campagne électorale".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Comptes de campagne d'Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.