VIDEO. Centenaire du 11-Novembre : Emmanuel Macron rend hommage à l’armée coloniale

Le président de la République inaugure un monument en l’honneur des soldats africains qui ont combattu pour la France pendant la Première Guerre mondiale.

France 2

Près de 130 00 tirailleurs sénégalais ont combattu aux côtés de nos Poilus pendant la Première guerre mondiale. Contrairement à leur appellation, tous ne sont pas sénégalais. Parmi eux, des Ivoiriens, des Maliens ou des Guinéens, habitants des colonies françaises.

Un plus lourd tribut payé ?

"La légende, la mythologie a vite pris le pas sur la réalité. La carte postale, il y bon banania, le brave tirailleur, le coupe-coupe à la main. Tout ça a fini par créer une énorme allégorie qui a masqué leur rôle réel", explique l'historien Éric Deroo. "Sur 130 000 hommes, il y a quand même eu 25 000 tués, exactement le même ratio que pour les soldats européens", assure-t-il. 

Deux monuments leurs rendent hommage, l'un à Bamako et l'autre à Reims. Emmanuel Macron s'y rend pour se recueillir et honorer la mémoire des soldats de l'armée coloniale mardi 6 novembre, étape de son "itinérance mémorielle".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République Emmanuel Macron a présidé le 5 novembre 2018 une cérémonie d\'hommage aux soldats français tués en août 1914 à Morhange (Moselle).
Le président de la République Emmanuel Macron a présidé le 5 novembre 2018 une cérémonie d'hommage aux soldats français tués en août 1914 à Morhange (Moselle). (AFP)