Caricatures : la France favorable à des sanctions européennes contre la Turquie

Cette décision intervient après que Recep Tayyip Erdogan ait insulté Emmanuel Macron et appelé au boycott des produits français. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours à Ankara (Turquie), le 28 octobre 2020. (ADEM ALTAN / AFP)

La France va plaider en faveur de "sanctions" au niveau européen contre la Turquie à l'heure où les tensions entre l'Union européenne et Ankara montent sur de nombreux points de contentieux, a déclaré mercredi 28 octobre le secrétaire d'État français aux Affaires européennes, Clément Beaune.

"Nous pousserons en faveur de mesures européennes de réaction forte, dont l'outil possible des sanctions", a-t-il affirmé devant le Sénat. "Le dernier épisode, qui repousse chaque jour les frontières de l'inacceptable, du président Erdogan qui a insulté le président de la République, est révélateur (...) d'une stratégie d'ensemble qui est celle de la Turquie de multiplier les provocations tous azimuts", a-t-il ajouté.

Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi ses concitoyens à boycotter les produits français, quelques jours après le rappel par Paris de son ambassadeur à Ankara après que le chef de l'État turc eut mis en cause la "santé mentale" de son homologue français. La Turquie reproche à Emmanuel Macron d'avoir exprimé son soutien à la liberté de caricaturer le prophète Mahomet, lors d'un hommage à Samuel Paty

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.