Assemblée nationale : la réaction des oppositions à l’allocution d’Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Assemblée Nationale : la réaction des oppositions à l’allocution d’Emmanuel Macron
France 3
Article rédigé par
C. Gascard, C. Motte, T. Petit, N. Auer,J. Weyl, A. Sarlat, R. Gardeux, G. Bensoussan,T. Dorseuil - France 3
France Télévisions

Mercredi 22 juin, le président de la République s’est exprimé dans une allocution diffusée à 20h. Emmanuel Macron a notamment appelé à gouverner différemment.

C’était une prise de parole très attendue par les Français. Le président de la République a prononcé un discours pour la première fois depuis les élections législatives, mercredi 22 juin. Il a pris acte du résultat tout en appelant ses opposants politiques à coopérer avec la majorité présidentielle. Emmanuel Macron a notamment déclaré : "Il faudra clarifier dans les prochains jours la part de responsabilité et de coopération que les différentes formations de l'Assemblée nationale sont prêtes à prendre."

Une prise de parole critiquée

À droite comme à gauche, l’allocution du président de la République a été vivement critiquée. "Ce n’est encore pas de sa faute, c’est encore la faute de l’opposition", ironise la députée de Nupes, Sandrine Rousseau. Sébastien Chenu, député RN, en appelle lui à une clarification du président de la République tandis que Boris Vallaud, leader du PS à l’Assemblée, souhaite qu’Emmanuel Macron fasse des compromis. Jean-Luc Mélenchon veut un vote de confiance envers le gouvernement d’Élisabeth Borne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.