Violences d'un collaborateur de l'Élysée : "une affaire très grave", estime Faure (PS)

Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure est l'invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 19 juillet.

France 2

"C'est une affaire très grave", estime Olivier Faure à propos du chargé de mission de l'Élysée filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai à Paris. Ce collaborateur d'Emmanuel Macron "usurpe des titres qui ne sont pas les siens, car il porte un casque de la police. Il frappe un manifestant à terre. Il est reconnu. Sa direction a connaissance des faits et se limite à une suspension de quinze jours alors que le directeur de cabinet du président aurait dû saisir le procureur de la République, ce qu'il n'a pas fait", poursuit le premier secrétaire du PS.

Dans "Les 4 Vérités" jeudi 19 juillet, Olivier Faure "souhaite qu'Alexandre Benalla soit redevable devant la justice en saisissant le procureur de la République et que le directeur de cabinet soit sanctionné aussi".

Il promet un "PS uni et offensif" en septembre

Emmanuel Macron veut passer de 557 députés à 400. "Nous serons à un niveau de démocratie qui nous rapprochera de la Russie", s'insurge le député de Seine-et-Marne.

À propos des attaques sur sa personne, Olivier Faure dénonce les "queues de comète d'un congrès avec des gens qui ne vont pas toujours accepter l'idée que c'est moi qui ai été élu et pas eux". Mais, assure-t-il, "tout ça est en train de se résorber et je crois que dès la rentrée nous serons en mesure de montrer un autre Parti socialiste, un PS plus uni qui est capable de faire front ensemble".

Olivier Faure, patron du PS
Olivier Faure, patron du PS (France 2)