Cet article date de plus de deux ans.

Déclarations d'Alexandre Benalla : pour le député MoDem Bruno Fuchs, "son business, cela va être sa notoriété"

Après les nouvelles déclarations d'Alexandre Benalla sur la persistance de ses liens avec Emmanuel Macron, le député MoDem apparenté LREM du Haut-Rhin Bruno Fuchs a réagi sur franceinfo. "Il faut prendre un peu de distance et avoir de la prudence", a-t-il affirmé.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bruno Fuchs, député Modem du Haut-Rhin, apparenté LREM. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Bruno Fuchs, député MoDem du Haut-Rhin, apparenté LREM, a affirmé lundi 31 décembre sur franceinfo que dorénavant le "business" d'Alexandre Benalla "va être sa notoriété" et qu'il fallait prendre avec "beaucoup de réserves" les nouvelles déclarations de l'ancien conseiller de l'Élysée. Alexandre Benalla a affirmé dimanche 30 décembre au site d'information Mediapart avoir continué à échanger régulièrement avec Emmanuel Macron, via la messagerie Telegram. Il dit avoir conservé la preuve de ces échanges sur son téléphone portable.

"Il faut prendre un peu de distance et avoir de la prudence, a réagi Bruno Fuchs. Il y a des enquêtes qui sont en cours. La justice va faire la lumière là-dessus. Il y a une information du Sénat, on pourrait le réentendre. Il y a beaucoup de zones d'ombre et beaucoup de propos de monsieur Benalla qu'il faut prendre avec distance. On ne sait pas s'il est là pour alimenter le buzz dans les médias ou si ce qu'il dit est vrai. Son business cela va être sa notoriété. Il va chercher à tout moment à conforter sa notoriété quitte à provoquer, quitte à mentir. Je mettrais beaucoup de réserves là-dessus", a-t-il insisté.

Alexandre Benalla a effectué plusieurs voyages en Afrique et a rencontré des dirigeants. Selon lui, c'est un membre de l'Élysée qui lui a rendu ses passeports diplomatiques. "C'est quelqu'un qui avait deux passeports diplomatiques, qui avait dit qu'il les rendrait et sachant qu'il devait les rendre, les a utilisés, sachant qu'il n'avait pas le droit de les utiliser. Il prend des libertés", a dénoncé Bruno Fuchs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.