Alexandre Benalla : les partis politiques demandent des comptes

Le sujet des passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla a fait réagir l'ensemble de la classe politique, y compris dans la majorité.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Depuis 48 heures et ce nouvel épisode de l'affaire Benalla, l'Élysée reste muet et renvoie vers le Quai d'Orsay. Mais, en coulisse, un proche du président l'assure, "on fait des recherches supplémentaires pour que tout soit le plus clair possible". L'affaire fait réagir y compris dans la majorité. Le député Matthieu Orphelin pointe une "faute de l'État". Il n'est pas le seul. Cendra Motin, députée de l'Isère, déclare sur franceinfo, vendredi 28 décembre: "Il n'est pas normal que deux passeports diplomatiques qui sont censés, d'après une personne qui le déclare sous serment, être dans les locaux de l'Élysée ne soient pas trouvables".

"Une nouvelle affaire d'État"

À gauche, on s'étonne du manque de vigilance de l'Élysée. "C'est, au minimum, un dysfonctionnement majeur et, au pire, une nouvelle affaire d'État", s'indigne de son côté Gabrielle Siry, porte-parole du Parti socialiste. La droite se demande si les liens entre l'Élysée et Alexandre Benalla sont vraiment rompus. "Nous avons peine à imaginer que cette coupure ait été réelle", affirme Constance Le Grip, députée des Hauts-de-Seine. Des députés de l'opposition réclament la réouverture de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla lors de son audition par la commission d\'enquête du Sénat à Paris, le 19 septembre 2018. 
Alexandre Benalla lors de son audition par la commission d'enquête du Sénat à Paris, le 19 septembre 2018.  (BERTRAND GUAY / AFP)