Cet article date de plus de deux ans.

Alexandre Benalla : la colère des sénateurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Alexandre Benalla : la colère des sénateurs
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Que faut-il retenir de ce nouvel épisode du feuilleton Alexandre Benalla ? Une conservation enregistrée, datée par "Médiapart" du 26 juillet dernier entre l'ex-conseiller et Vincent Crase a été publiée.

Le 21 juillet dernier, devant la commission sénatoriale, Alexandre Benalla a juré de dire toute la vérité. Interrogé sur un possible contrat de sécurité avec un oligarque russe alors qu'il était encore à l'Élysée, Alexandre Benalla a été catégorique : "Je ne connais pas cette personne (...). Je ne l'ai jamais rencontrée". Une version pourtant contredite par Médiapart qui, dans un article intitulé "Panique pour un contrat russe", affirme que l'ex-conseiller s'y est impliqué. Alexandre Benalla, a-t-il commis un parjure devant les sénateurs, soit un délit puni de cinq ans de prison ?

"On ne peut pas lui faire confiance"

"Il est clair qu'il est intervenu dans ce contrat ou ces contrats alors qu'il était à l'Élysée", affirme un sénateur du Loiret, Jean-Pierre Sueur. "On ne peut pas lui faire confiance, à aucun moment, ce qui jette le doute sur l'ensemble de ses déclarations", soutient de son côté François-Noël Buffet, sénateur du Rhône. Autre interrogation : Alexandre Benalla a-t-il commis une violation de son contrôle judiciaire ? Mis en examen pour les faits du 1er mai, lui et Vincent Crase avaient interdiction de se rencontrer. Selon Médiapart encore, les deux hommes ont longuement conversé en juillet dernier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Benalla

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.