Alexandre Benalla devrait être mis en examen dans l'affaire des passeports

L'ancien chargé de mission de l'Élysée a vu sa garde à vue prendre fin vendredi 18 janvier, avant d'être présenté à un juge dans l'optique d'une mise en examen.

Alexandre Benalla n'en finit plus d'être le centre de nombreuses affaires. Vendredi 18 janvier, six mois après l'affaire des violences du 1er mai, l'ancien chargé de mission de l'Élysée a vu sa garde à vue prendre fin dans l'affaire des passeports diplomatiques. Il devrait être présenté à un juge afin d'être mis en examen. "Sa présentation à un juge d'instruction est imminente. Après 24 heures de garde à vue, Alexandre Benalla risque une mise en examen, reste à savoir pour quels motifs précis", explique Matthieu Boisseau en duplex depuis le palais de justice de Paris.

Une troisième mise en examen ?

"À l'origine, cette enquête a été ouverte sur l'utilisation de passeports diplomatiques. Mais depuis elle a été élargie à la suite des accusations de l'Élysée. Elle concerne désormais aussi l'obtention d'un passeport de service, des infractions de faux et usage de faux. Alexandre Benalla a déjà été mis en examen deux fois pour les violences du 1er mai. Et dans ce dossier des passeports, il n'a pas fini de devoir s'expliquer. Lundi (21 janvier) il est attendu devant la commission d'enquête parlementaire du sénat", éclaire le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla est entendu par la Commission des lois du Sénat, à Paris, le 19 septembre 2018.
Alexandre Benalla est entendu par la Commission des lois du Sénat, à Paris, le 19 septembre 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)