Alexandre Benalla : de mystérieux contrats russes l'accablent

L'ancien collaborateur de l'Élysée aurait joué les intermédiaires entre un oligarque russe et une société de sécurité, pendant ses fonctions auprès du chef de l'État.

FRANCE 3

Alors même qu'il assurait la protection du président de la République, et qu'il était accrédité Secret défense, Alexandre Benalla a-t-il fait des affaires d'ordre privé via une société de sécurité ? Auditionné au Sénat le 21 janvier dernier, Alexandre Benalla niait alors tout en bloc. "Je répète devant vous : je n'ai eu aucun lien professionnel avec des sociétés de sécurité ou de défense lorsque j'ai occupé mes fonctions à l'Élysée", avait-il alors assuré sous serment.

294 000 euros à la clé

Pourtant, selon Mediapart, Alexandre Benalla et son ami Vincent Crase, ont mis en relation en 2018 un oligarque russe, Iskandar Makhmudov et Velours international, une société de sécurité spécialisée dans la protection de personnes à risque. Le montant du contrat est de 294 000 euros. Contacté par France 3, le dirigeant de Velours International a confirmé dans un long courrier le rôle central de l'ancien chargé de mission de l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla, le 21 janvier 2019 à Paris, après son audition au Sénat.
Alexandre Benalla, le 21 janvier 2019 à Paris, après son audition au Sénat. (ALAIN JOCARD / AFP)