Affaire Benalla : la défense de l'ex-conseiller d'Emmanuel Macron mise à mal

Une nouvelle vidéo tournée le 1er mai dernier montre Alexandre Benalla participant à l'interpellation de deux manifestants. Une nouvelle enquête a été ouverte.

france 3

La défense d'Alexandre Benalla mise à mal. Sur une nouvelle vidéo tournée le 1er mai, l'ancien collaborateur de l'Élysée semble apparaître, aux côtés de Vincent Crase. On les voit traîner un jeune homme après son interpellation. La scène a été filmée à 16h52, soit avant les autres vidéos connues jusqu'alors. Quelques jours plus tôt, une vidéo publiée par Libération montre des manifestants qui tentent de quitter le cortège et qui croisent Vincent Crase et Alexandre Benalla. La séquence est confuse, l'un des deux jeunes sera placé en garde à vue et relâché sans poursuite deux jours plus tard.

Nouvelle enquête

La défense de l'ex-conseiller en matière de sécurité d'Emmanuel Macron est alors affaiblie. "J'étais derrière les policiers en qu'observateur, on peut le voir à ce moment-là, explique-t-il au JDD le 30 juillet dernier. Je n'ai ni casque, ni brassard, ni radio.Aucune intervention de ma part à ce moment-là." Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur ces nouveaux faits, distincte de l'information ouverte suite aux événements de la place de la Contrescarpe. Alexandre Benalla persiste à dire qu'il n'y a rien de répréhensible sur cette nouvelle vidéo.

Le JT
Les autres sujets du JT
A gauche, Vincent Crase, agent de sécurité de LREM, le 1er mai 2018, lors d\'une interpellation, place de la Contrescarpe, à Paris.
A gauche, Vincent Crase, agent de sécurité de LREM, le 1er mai 2018, lors d'une interpellation, place de la Contrescarpe, à Paris. (NAGUIB-MICHEL SIDHOM / AFP)