Cet article date de plus de trois ans.

Affaire Benalla : "L'Assemblée nationale avait des airs de tribunal"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Benalla : "L'Assemblée nationale avait des airs de tribunal"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En direct devant la salle de la commission des lois de l'Assemblée nationale, Julien Gasparutto revient sur l'audition de Gérard Collomb lundi 23 juillet au matin. 

L'audition du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dans l'affaire Benalla, s'est déroulée dans un contexte très tendu, lundi 23 juillet. "L'Assemblée nationale ce matin avait des airs de tribunal, avec des députés se muant en procureurs. Et puis d'autres, à l'image de Gilbert Collard, le député du Rassemblement national, qu'on a vu reprendre sa verve d'avocat, avec encore une fois un front commun entre tous ces députés de l'opposition, de l'extrême gauche à l'extrême droite, face aux députés de la majorité", explique Julien Gasparutto, en direct de l'Assemblée nationale à Paris.

Gérard Collomb, très combatif

Les débats ont été très vifs pour obtenir cette commission d'enquête. Ils ont également été très vifs pour rendre publiques ces auditions et pour déterminer l'identité des personnes à auditionner. L'Assemblée nationale a même été paralysée pendant trois jours. Dans cette ambiance très tendue, Gérard Collomb s'est montré très combatif ce lundi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Benalla

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.