Cet article date de plus de trois ans.

Affaire Benalla : Gérard Collomb face à la commission d'enquête

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Affaire Benalla : Gérard Collomb face à la commission d'enquête
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Gérard Collomb a répondu aux députés lundi 23 juillet au matin, dans le cadre de l'affaire Benalla. Retour sur ce qu'il s'est dit.

Toute la matinée du 23 juillet, Gérard Collomb a répondu aux questions détaillées des députés de la commission d'enquête à la suite de l'affaire Benalla. Le ministre de l'Intérieur était le premier auditionné, même si pour de nombreux parlementaires présents, c'est aussi une affaire d'État qui concerne directement l'Élysée.

"C'est inadmissible"

Le premier flic de France est entré directement dans le vif du sujet en revenant, entre autres, sur le comportement d'Alexandre Benalla le 1er mai dernier. Il ne remet pas en cause sa présence, mais condamne ses actes. "Quelques soit le contexte, [...] c'est inadmissible", a-t-il estimé. Gérard Collomb confirme qu'il a été informé dès le lendemain. Il a transmis l'information au directeur de cabinet de l'Élysée. Il estime alors sereinement que ce n'était pas à lui de saisir la justice. Le ministre de l'Intérieur s'est défendu tout au long de cette audition de tout manquement personnel et renvoi au préfet de police et à l'Élysée. Mardi, il sera de nouveau entendu, mais cette fois, devant le Sénat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Benalla

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.