Affaire Benalla : audition instructive autour des passeports diplomatiques

Une nouvelle audition sur l'ancien chargé de mission de l'Elysée a eu lieu au Sénat mercredi 16 janvier. Alexandre Benalla est accusé d’avoir falsifié un document pour obtenir un passeport de service pour voyager et échapper à tout contrôle.

France 3

L'accusation vient d'un des plus hauts responsables de l'Élysée. Le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, accuse Alexandre Benalla d'avoir falsifié un document pour obtenir un passeport de service. "Le document qui lui a permis d'avoir son deuxième passeport de service est un faux. J'en suis sûr", a-t-il déclaré devant la commission du Sénat mercredi 16 janvier.

Benalla a beaucoup voyagé

Selon lui, l'ancien chargé de mission a utilisé une note à en-tête du chef de cabinet de l'Élysée pour demander ce précieux sésame. Ce second passeport lui a été délivré le 28 juin 2018. Il permet un passage plus facile aux frontières et évite les visas dans certains pays. Ils ont été désactivés en juillet. Alexandre Benalla possédait également deux passeports diplomatiques et il s'en serait beaucoup servi après son départ de l'Élysée : "presque une vingtaine de fois entre le 1er août et le 31 décembre", toujours selon Patrick Strzoda.

Pourquoi ces passeports n'ont-ils pas été désactivés ? Selon le ministre de l'Intérieur, le ministère n'est pas "en mesure d'empêcher leur utilisation dès lors qu'ils ne relèvent pas de son ministère". Quant au téléphone chiffré et crypté confié à Alexandre Benalla, il n'a été neutralisé que le 4 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le directeur de cabinet d\'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, avant son audition par la commission des lois de l\'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018, à Paris.
Le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, avant son audition par la commission des lois de l'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)