Vidéo Présidentielle 2022 : "La chasse, y en a marre", dénonce Julien Bayou, souhaitant sa "réduction drastique"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) propose par exemple "de limiter la chasse à un ou deux jours par semaine" et souhaite "contrôler les armes".

"Les chasses sont cruelles, piéger des oiseaux c'est cruel et par ailleurs il s'agit d'espèces en voie de disparition", a déploré le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Julien Bayou, lundi 20 septembre sur franceinfo. Il réagissait à la volonté du gouvernement de ré-autoriser certaines chasses traditionnelles d'oiseaux pourtant jugées illégales par le Conseil d'État. "Je ne comprends pas que quelques jours seulement après le sommet mondial de la biodiversité à Marseille, où Emmanuel Macron est encore venu faire des supers-discours sur une menace qui concerne l'humanité, on envisage d'autoriser la mise à mort de 113 000 oiseaux, forcément EELV est vent debout", a-t-il poursuivi.

Le secrétaire national du parti a donc lancé un appel à l'ensemble de ses sympathisants qu'il invite à participer aux consultations publiques et à soutenir la mobilisation de la ligue de protection des oiseaux (LPO). "La chasse, y en a marre", a-t-il dénoncé. "Nous voulons une réduction drastique de la chasse", a-t-il poursuivi, proposant par exemple "de limiter la chasse à un ou deux jours par semaine". C'est selon lui, "une mesure de bon sens pour pouvoir profiter des forêts et des espaces naturels le week-end."

"La ruralité ne se résume pas à la chasse"

"C'est ridicule de défendre des traditions au motif que cela a toujours existé", a dénoncé Julien Bayou, en référence aux propos de Xavier Bertrand. Le candidat à la présidentielle de 2022 est allé à la rencontre des chasseurs qui manifestaient samedi à Amiens, dans la Somme, pour selon lui "défendre la ruralité et une certaine idée de la France, de ses traditions et de ses paysages". "À l'époque on brûlait des sorcières, c'était la bonne tradition", a réagi Julien Bayou. "La ruralité ne se résume pas à la chasse, ce n'est pas vrai, ce qu'on nous présente comme une activité rurale c'est une fake news complète parce que la chasse est aujourd'hui un hobby de citadins, de cadres CSP+ et la majorité des ruraux, les vrais, est opposée à la chasse parce que ce sont des nuisances sans fin", a-t-il poursuivi.

Julien Bayou a également indiqué la volonté d'EELV de "contrôler les armes". Il a déploré le fait qu'on "ne connaisse pas le nombre d'armes en circulation dans ce pays en particulier à cause de la chasse". "On sait aussi que cela dégénère en féminicide quand une personne qui a une arme la retourne contre sa femme ou son ex", a déploré le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts. "Tous les jours vous avez des incidents de chasse, des intimidations, des menaces et des drames, tous les jours et je ne comprends pas qu'on considère que ce soit un hobby, je le dis, il y a une impunité des chasseurs dans ce pays qui se prétendent défenseurs de la ruralité", a-t-il conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe-Ecologie Les Verts (EELV)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.