Vidéo Policier tué à Avignon : "On a 15 ans de retard aujourd'hui" sur les besoins des policiers, dénonce Julien Bayou

Publié
Article rédigé par
Radio France

La tête de liste EELV pour les régionales en Île-de-France fustige la réaction "tardive" d'Emmanuel Macron sur les difficultés rencontrées par les policiers. 

Un hommage sera rendu dimanche 9 mai dans l'après-midi à Eric Masson, policier tué à Avignon il y a quatre jours lors d'une opération anti-drogue. Samedi, Emmanuel Macron a réagi à ce drame en affirmant que la violence enflait dans notre société et qu'il fallait notamment plus de moyens pour les forces de l'ordre. "On a 15 ans de retard aujourd'hui" sur les besoins, assure Julien Bayou, le secrétaire national d'Europe Ecologie Les Verts qui était l'invité de franceinfo dimanche matin.

"Ce qui est certain, c'est qu'il y a un manque de policiers, poursuit Julien Bayou. Nous réclamons, nous les écologistes, depuis des décennies, des policiers de la police nationale présents sur le terrain. C'est la droite qui s'érige en donneuse de leçons sur la sécurité qui les a retirés avec la doctrine du non-remplacement sur deux de Nicolas Sarkozy et Valérie Pécresse. Aujourd'hui en 2021, vous avez moins de policiers nationaux et de gendarmes qu'en 2007 alors que la population a augmenté", déplore Julien Bayou.

Le secrétaire national d'Europe Ecologie les Verts déplore une prise de conscience trop tardive d'Emmanuel Macron des difficultés de la police. Il justifie également la hausse de la violence "héritée d'une situation sociale violente. Quand le président favorise directement les plus riches et s'en prend directement aux plus pauvres en réduisant les aides personnalisées au logement, il installe une violence, il brusque la société. Quand il annonce une réforme des retraites souvenez-vous par le 49-3, (...) évidemment il met tout le pays sous tension".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers EELV

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.