4 Vérités - Dupont-Aignan : "La seule primaire qui compte, c'est le 1er tour de la présidentielle"

Nicolas Dupont-Aignan est l'invité de Caroline Roux sur le plateau des 4 vérités de France 2 ce jeudi 15 décembre.

FRANCE 2

La primaire de la gauche "ne m'intéresse pas", assène d'entrée Nicolas Dupont-Aignan dans les 4 Vérités ce jeudi matin. "Ce qui m'intéresse n'est pas de proposer un programme entre le FN et les Républicains, c'est de changer enfin la politique française avec une rupture de bon sens", explique le président de Debout la France candidat à la présidentielle.

Et de lancer : "Il y en a assez d'élire toujours les mêmes. La seule primaire qui compte, c'est le 1er tour de la présidentielle".

Alep : "Les torts sont partagés"

Le député de l'Essonne pense faire mieux que lors de la présidentielle de 2012 (1,8%) parce qu'en "2012, on ne me connaissait pas. Depuis, aux régionales, Debout la France a fait autant de voix que le Front de Gauche ou EELV et près de 7% en Ile-de-France. Enfin, les Français ouvrent les yeux sur le fait qu'on ne peut pas continuer à gouverner comme cela, continuer à obéir à une très mauvaise Europe, à voir la pauvreté de masse l'emporter, à mépriser les retraités. Il faut une autre politique : la relance économique, la relance du pouvoir d'achat, la relocalisation des activités, la protection des frontières".

Selon lui, "l'Europe ne marche pas parce qu'on a confié le pouvoir à des gens corrompus, irresponsables politiquement. L'Europe devrait nous aider à bâtir des projets pour lutter contre le cancer, pour aider l'Afrique ou pour inventer la voiture propre".

"Ce qui se passe à Alep est abominable, mais les torts sont partagés. Si les Français et les Américains n'avaient pas armé les rebelles qui ont des liens avec les jihadistes, on n'en serait pas là", conclut Nicolas Dupont-Aignan.

Nicolas Dupont-Aignan, à la sortie de l\'Elysée, à Paris, le 15 novembre 2015.
Nicolas Dupont-Aignan, à la sortie de l'Elysée, à Paris, le 15 novembre 2015. (FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE.COM / AFP)