Cet article date de plus de cinq ans.

Déchéance de la nationalité : pour la droite, François Hollande a créé les conditions de l'échec

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Déchéance de la nationalité : pour la droite, François Hollande a créé les conditions de l'échec
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

François Hollande et le Parti socialiste ont tenté de faire porter la responsabilité de l'abandon de la réforme constitutionnelle sur l'opposition.

La réforme constitutionnelle qui devait valider la déchéance de nationalité pour les binationaux n'est plus. La réaction de la droite ne s'est pas fait attendre. L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy réplique directement à son successeur. "Nous sommes au cœur du système de M. Hollande. A force de tout promettre, de tenir mensonge sur mensonge, la réalité c'est qu'il condamne le pays à un blocage et à l'immobilisme. Il a créé les conditions de l'échec", a réagi Nicolas Sarkozy. 

Le Front national compte les points

À gauche, on a un autre point de vue. Le Premier ministre accuse la droite d'être responsable de cet échec. Au Front national, on se réjouit de ce spectacle d'une droite et d'une gauche qui se renvoie la balle. "Cette révision constitutionnelle, c'était un lifting que François Hollande voulait faire. Une chirurgie esthétique républicaine. Ça n'a pas marché, c'est dommage qu'on soit perdu tant de temps", commente Gilbert Collard, député Front national. A 13 mois de l'élection présidentielle, chaque camp se positionne, le temps de l'unanimité est bel et bien terminé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Débat sur la déchéance de nationalité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.