Débat de la primaire: double succès d'audience pour France Télévisions

4,9 millions de téléspectateurs, soit 22% du public présent devant la télévision jeudi soir, ont suivi le premier débat de la primaire socialiste. En outre, le tout nouveau site "Présidentielle 2012" (francetv.fr/2012) a suscité un vif intérêt.

France 2 a terminé en tête des audiences jeudi soir, un succès partagé avec le nouveau site \"Présidentielle 2012\".
France 2 a terminé en tête des audiences jeudi soir, un succès partagé avec le nouveau site "Présidentielle 2012". (AFP - Patrick Kovarik)

4,9 millions de téléspectateurs, soit 22% du public présent devant la télévision jeudi soir, ont suivi le premier débat de la primaire socialiste. En outre, le tout nouveau site "Présidentielle 2012" (francetv.fr/2012) a suscité un vif intérêt.

170.000 pages ont été vues sur le site durant les trois heures de débat entre les six candidats. La mise à disposition d'un player live embeddable et l'activité sur les réseaux sociaux autour de l'émission spéciale "Des Paroles et des Actes" ont généré par ailleurs plus de 20.000 connexions simultanées au live vidéo du débat sur le site en liaison avec les sites partenaires : LeMonde.fr, Le Post.fr, le Nouvelobs.com, le Point.fr, la Libre Belgique.be, les sites des candidats socialistes.

Les aficionados des messages courts étaient aussi au rendez-vous. Près de 18.000 commentaires ont été recensés sur le réseau Twitter autour de l'émission avec la contribution de 3.400 téléspectateurs actifs. Le pic enregistré vers 22h30 avec 2,6 tweets par seconde, correspond aux rares échanges directs des candidats sur la question notamment du nucléaire.

Ces chiffres placent l'émission "Des Paroles et des Actes" en première position des "taux de conversation" toutes émissions confondues sur les 7 derniers jours.

Côté antenne, la chaîne publique a devancé TF1 et son émission Masterchef.

A huit mois de la présidentielle, les Français ont démontré leur intérêt pour la politique.

Une attention qui n'aura échappé à la vigilance d'aucun des prétendants.