Filles de Bruno Le Roux employées à l'Assemblée : "Inacceptable", selon la maire de Nantes

Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, s'est indignée mardi après les révélations de l'émission "Quotidien" sur l'emploi des filles du ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, à l'Assemblée.

La maire socialiste de Nantes Johanna Rolland lors de la 16 conférence des villes, à Paris, en septembre 2016.
La maire socialiste de Nantes Johanna Rolland lors de la 16 conférence des villes, à Paris, en septembre 2016. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

La maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland, a fait part, mardi 21 mars sur France Bleu Loire Océan, de son "exaspération", après une nouvelle affaire d'emplois fictifs impliquant cette fois les enfants de Bruno Le Roux, ministre socialiste de l'Intérieur. 

À la question : "Le Premier ministre doit-il limogé Bruno Le Roux ?", Johanna Rolland a répondu que c'est à Bernard Cazeneuve de décider, tout en ajoutant qu'elle n'a "pas d'indignation à géométrie valable. Selon elle, ce genre d'affaire est "inacceptable, que l'on soit de droite ou de gauche." "Je suis pour qu'on soit très clair, qu'il n'y ait aucune complaisance, parce que ce n'est plus supportable par les citoyennes et les citoyens", dit-elle. 

Les seuls dont ça fait le jeu, c'est le Front National, parce que ça entretient cette idée des abus et de pratiques qui sont d'un autre temps.Johanna Rolland, maire de Nantesà France Bleu Loire Océan

"J'espère au moins que tout cela aura le mérite de mettre un coup d'arrêt à la mise en place de ce type de fonctionnement", a ajouté l'élue.

L'émission Quotidien a révélé lundi que Bruno Le Roux avait fait travailler ses filles entre 2009 et 2016 comme collaboratrices parlementaires auprès de lui, alors qu'elles étaient encore lycéennes, puis étudiantes, pour un salaire totale de 55 000 euros. Le ministre de l'Intérieur a reconnu ces CDD, tout en affirmant qu'il s'agissait de "jobs d'été". Bruno le Roux est convoqué par le Premier ministre pour discuter de ce dossier dans la journée de mardi.

Filles de Bruno Le Roux employées à l'Assemblée : "Inacceptable", selon la maire de Nantes Johanna Rolland
--'--
--'--