Cet article date de plus de dix ans.

Christine Boutin publie un quiz en ligne pour tordre le cou aux idées reçues à son sujet

Christine Boutin, candidate du parti Chrétien-Démocrate à la présidentielle, veut moderniser son image et se débarrasser des clichés qui lui collent à la peau. Elle publie sur son site un quiz où elle répond point par point aux rumeurs à son sujet.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Christine Boutin, présidente du Parti Chrétien-Démocrate (ALAIN JOCARD / AFP)

Christine Boutin, candidate du parti Chrétien-Démocrate à la présidentielle, veut moderniser son image et se débarrasser des clichés qui lui collent à la peau. Elle publie sur son site un quiz où elle répond point par point aux rumeurs à son sujet.

"Je ne suis pas celle que vous croyez". La page d'accueil du quiz sur le site de campagne de Christine Boutin pour 2012 affiche d'emblée la couleur. L'objectif pour la candidate du parti Chrétien-Démocrate à la présidentielle est d'améliorer son image en faisant la nique aux allégations dont elle fait souvent l'objet.

Quatre thèmes sont proposés : "religion", "politique", "homosexualité" et "musique métal". Pour chacun d'eux, plusieurs questions (dix au total) sont posées à l'internaute qui doit répondre par "vrai" ou "faux". Suit une réponse courte de Mme Boutin, avec la possibilité de pouvoir cliquer sur un lien qui renvoie à l'intégralité de l'interview que la candidate a livrée à ce sujet.

Cibler les jeunes électeurs

Par les thèmes choisis et la méthode employée : publication sur la Toile ; par l'outil : un quiz ludique ; par son aspect : simple, visuel et coloré, cette opération de communication vise avant tout le jeune électorat. Cdelui-ci est ouvent absent des urnes et peu réceptif aux idées prônées par le parti Chrétien-Démocrate.

On peut ainsi découvrir que non, Mme Boutin ne veut pas proscrire la musique métal, bien que celle-ci la laisse "assez indifférente". Et que non, elle n'est pas homophobe, mais affirme toutefois que "la construction de la personnalité d'un enfant nécessite clairement la présence d'un père et d'une mère". Mme Boutin n'est pas revancharde non plus, et ne se présente pas à l'élection présidentielle pour se venger de Nicolas Sarkozy qui l'a exclue du gouvernement en 2009.

Innovation

Mme Boutin et son équipe se lancent donc pleinement dans la campagne qui se jouera, pour une bonne part, aussi sur Internet. Grâce à cette iniative, elle s'adresse directement aux internaute avec humour et originalité : elle explique que son parti ne demande pas ce certificats de baptème à ses adhérents).

Elle s'accorde même la liberté d'employer quelques mots familiers. Elle parle par exemple de "mission bidon" pour évoquer le rapport qu'elle avait remis au chef de l'Etat sur la mondialisation en décembre 2010. La question étant de savoir si cette mission était "bidon", la réponse de Mme Boutin est... non.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.