VIDEO. Taubira se moque de Ciotti et fait rire toute l'Assemblée

La ministre de la Justice a déclenché l'hilarité de députés de gauche comme de droite mardi à l'Assemblée nationale lors d’une joute oratoire avec le député des Républicains Eric Ciotti.

LCP / FRANCE 3

"Si c'était du temps de ma fringante jeunesse, j'aurais supposé un sentiment contrarié !" Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, mardi 23 juin, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a répondu avec une ironie mordante à une nouvelle interpellation du député des Républicains, Eric Ciotti.

L'élu des Alpes-Maritimes s'est fait applaudir par ses collègues lorsqu'il a accusé la garde des Sceaux d'avoir lancé un "ultimatum inédit" au Premier ministre, Manuel Valls, pour le contraindre de la nommer au Conseil constitutionnel.

"Vous avez franchi une étape supplémentaire dans la provocation à l'égard du Premier ministre", lui a lancé Eric Ciotti, énumérant des faits "depuis un an" qui prouvent, selon lui, une "dégradation" des relations entre le Premier ministre et sa garde des Sceaux : frondeuse à La Rochelle, contestation de la loi Macron et d'autres griefs.

"Cet hémicycle tout entier a constaté
à quel point je vous obsède" 

Comme souvent dans l'hémicycle, la réponse de Christiane Taubira ne s'est pas fait attendre : "J'avoue que, malgré toutes ces années passées, vous conservez pour moi quelque chose de mystérieux. Je me demande si, lorsque vous affirmez certaines choses, vous y croyez vraiment. Alors, si c'était du temps de ma fringante jeunesse, j'aurais supposé un sentiment contrarié", a lâché la ministre.

Cette réponse a suscité des rires sur les bancs socialistes, mais également au sein d'une partie de la droite, même si quelques députés des Républicains ont crié "lamentable". Michel Sapin, le ministre des Finances, est difficilement parvenu à contenir son fou rire. "Cet hémicycle tout entier a déjà constaté à quel point je vous obsède dans toute votre expression publique avec une constance qui appelle quand même l'admiration", a également déclaré à Eric Ciotti la garde des Sceaux.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, à l\'Assemblée nationale, le 23 juin 2015.
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, à l'Assemblée nationale, le 23 juin 2015. ( MAXPPP)