Cet article date de plus de huit ans.

Pour Jean-Marie Le Pen, Christiane Taubira est "anti-française"

Le président d'honneur du FN accuse la ministre de la Justice d'avoir été nommée en raison de sa couleur de peau.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, lors d'une convention de son parti, le 17 novembre 2013 à Paris. (MAXPPP)

C'est la dernière provocation en date de Jean-Marie Le Pen. En marge d'une convention du Front national, dimanche 17 novembre, le président d'honneur du FN a affirmé que "Christiane Taubira est anti-française". Alors que la garde des Sceaux voit les attaques racistes se multiplier à son égard ces derniers jours, Jean-Marie Le Pen estime que si elle a été nommée place Vendôme, ce n'est "certainement pas à cause de son patriotisme".

"Ce ne sont pas non plus ses talents de juriste qui l'ont fait désigner, ajoute le député européen au micro de France Inter. Je pense qu'elle a été choisie parce qu'on pensait que sa couleur pourrait lui servir de bouclier, quand elle aurait à proposer des choses absolument inacceptables. Ça n'est pas la première fois que c'est fait dans la politique française."

Des propos qui ont "écœuré" la ministre du Logement, Cécile Duflot :

Pour le premier secrétaire du PS Harlem Désir, ces déclarations "sont une nouvelle preuve que ce parti d’extrême droite n’a pas changé, malgré la stratégie de lifting politique et de normalisation qu’il met en œuvre depuis plusieurs années". Dans un communiqué, il estime que le FN reste un parti profondément "raciste, réactionnaire et antirépublicain".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Christiane Taubira

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.