Cet article date de plus de six ans.

Christian Troadec candidat régionaliste à l'élection présidentielle

L'ancien porte-parole du mouvement des Bonnets Rouges en Bretagne, le régionaliste Christian Troadec, a officialisé ce mardi sa candidature pour l’élection présidentielle de 2017.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'élection présidentielle française n'avait pas connu de candidat régionaliste depuis quarante ans © MaxPPP)

Son résultat aux dernières régionales, moins de 7% des voix avec sa liste "Oui la Bretagne" , ne l’a pas découragé. Christian Troadec affiche sa détermination : voilà quarante ans qu’il n’y a pas eu de candidat régionaliste à la présidentielle. Alors, la cause mérite d’être défendue dans l’élection suprême pour le maire de Carhaix.

A LIRE AUSSI ►►►Un Bonnet rouge inébranlable dans son fief breton

Quid des 500 signatures ?

Problème : les parrainages et ses 500 signatures d’élus à récolter. L’ancien Bonnet rouge risque de faire chou blanc. Lui assure que non : "C’est déjà bien enclenché puisque nous avons plus d’une centaine de signatures. Nous avons par ailleurs obtenu un soutien fort de Région et Peuples Solidaires, une fédération d’une quinzaine de mouvements régionalistes et autonomistes en France qui compte elle-même plusieurs élus. Cela nous aidera aussi bien en Occitanie, au Pays Basque, en Savoie, en Catalogne, en Alsace, à parvenir à obtenir ces signatures pour une réforme institutionnelle et politique de la France.

 

Christian Troadec candidat à l’élection présidentielle
écouter

En Alsace, un autre candidat régionaliste entre dans la course 

Parmi ces propositions, la ratification de la Charte européenne des langues régionales, rejetée jusque-là et une nouvelle réforme territoriale pour réunir Bretagne et Loire Atlantique et refaire de l’Alsace une région à part entière sans Lorraine ni Champagne-Ardenne. L’Alsace où un autre candidat régionaliste est entré dans la course : Paul Mumbach, qui devait pourtant faire équipe avec Christian Troadec.

 

A LIRE AUSSI ►►► 2017 : déjà une trentaine de candidats... pas toujours pour gagner

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.