Christian Paul (PS) : "Nos valeurs, meilleures armes contre le terrorisme"

Le député PS de la Nièvre et porte-voix des frondeurs s'oppose au Premier ministre sur la question de la déchéance de nationalité. Une disposition qu'il est, selon lui, doit être "abandonnée en urgence".

(Christian Paul, député PS de la Nièvre et chef de file des frondeurs)

Christian Paul, député PS de la Nièvre, était l'invité de France Info ce lundi. Le chef de file des "frondeurs" a expliqué pourquoi il s'oppose à la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme, une disposition voulue par l'exécutif.

A LIRE AUSSI ►►►La gauche se déchire sur la déchéance de nationalité

Christian Paul martèle que la mesure est "inefficace" et qu'elle doit être discutée sur "le terrain des symboles et combattue".

"Le symbole ne s'adresse pas aux terroristes, mais de façon malsaine à des millions de Français qui sont binationaux (...) Cette proposition entame le pacte républicain."

L'élu socialiste ajoute que la mesure "qui divise les Français  doit être "abandonnée en urgence" . Comment alors s'adapter au contexte des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis ? Pour Christian Paul, il s'agit de "renforcer les moyens d'action des services de sécurité, de renseignement, de la police, de la gendarmerie et de la Justice, sans s'abriter derrière une réforme de la Constitution".  

"A un moment où le pays doit affronter cette offensive terroriste durable, nos valeurs sont aussi nos meilleures armes. Ce sont les valeurs qui soudent le pays face au péril."

La déchéance de nationalité pour les binationaux, "cette proposition entame le pacte républicain" : Christian Paul, député PS de la Nièvre
--'--
--'--