Cet article date de plus d'onze ans.

Ce que Hollande veut faire d’ici les législatives

Président élu le 6 mai, investi le 15 mai, que va faire François Hollande d’ici aux législatives, période où il n’aura pas de majorité parlementaire ? Son "agenda du changement", présenté le 4 avril, dévoile ses premières mesures jusqu'à fin juin.
Article rédigé par Sébastien Tronche
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
François Hollande, le 6 mai à la Bastille, a déjà prévu ses premières mesures. (THOMAS COEX / AFP)

Président élu le 6 mai, investi le 15 mai, que va faire François Hollande d'ici aux législatives, période où il n'aura pas de majorité parlementaire ? Son "agenda du changement", présenté le 4 avril, dévoile ses premières mesures jusqu'à fin juin.

Jusqu'au début de la session extraordinaire du Parlement, qui devrait débuter le 3 juillet, François Hollande n'aura pas de majorité parlementaire pour gouverner et devra prendre ses premières mesures par décret.

Voici les principales mesures que le successeur de Nicolas Sarkozy entend prendre durant les deux prochains mois, selon ce qu'il a indiqué le 4 avril dans son "agenda du changement", feuille de route des 100 premiers jours de son mandat.

Gouvernance
- Dès son entrée en fonction, François Hollande projette de réduire de 30% la rémunération du chef de l'Etat ainsi que celle des membres du gouvernement. En parallèle, il fera signer une "charte de déontologie et publication des déclarations d'intérêt par les membres du Gouvernement et circulaire du Premier Ministre étendant ces exigences aux membres des cabinets et plafonnant leurs effectifs".

Pouvoir d'achat
- Par décret, le président nouvellement élu compte augmenter de 25% l'allocation de rentrée scolaire, valable dès la rentrée 2012.

- Toujours par décret, il prévoit également un "blocage des prix des carburants pour trois mois".

- Mise en place d'une "caution solidaire" pour permettre aux jeunes d'accéder à la location.

- Afin de "mieux financer le logement social, le développement des PME et l'innovation", François Hollande veut une "garantie pour l'épargne défiscalisée (livret A et livret d'épargne industrie, successeur du Livret de développement durable) d'une rémunération supérieure à l'inflation et doublement de leur plafond".

International
- "Transmission à nos partenaires européens d'un mémorandum détaillé proposant un Pacte de responsabilité, de croissance et de gouvernance pour modifier et compléter le Traité de stabilité et réorienter la construction européenne vers la croissance". Un Conseil européen est ainsi prévu les 28 et 29 juin.

- François Hollande souhaite annoncer rapidement "aux partenaires au sein de l'OTAN" du retrait des troupes françaises d'Afghanistan d'ici fin 2012.

- Enfin, l'élu de Corrèze veut tout simplement abroger la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers.

Injustices
- Comme il n'a cessé de le clamer, d'ici aux législatives et par décret, François Hollande souhaite rétablir le "droit de partir en retraite à 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et cotisé 41 annuités".

- Dans son optique de lutter contre les injustices, le prochain locataire de l'Elysée veut fixer "un éventail maximal de 1 à 20 des rémunérations dans les entreprises publiques".

- Via une circulaire, François Hollande entend lutter contre les délits de faciès lors des contrôles d'identité.

Gestion de l'Etat
- Dans la semaine du 24 juin, la Cour des comptes devrait rendre son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques. D'ici là, François Hollande va effectuer un "gel conservatoire d'une partie des dépenses" publiques.

- Très critiquée par la gauche, François Hollande désire arrêter purement et simplement la Révision générale des politiques publiques (RGPP) et lancer un "projet de refondation et de modernisation de l'action publique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.