Cet article date de plus de neuf ans.

Ce que dit la motion de censure et qui va la voter ?

Les députés débattent ce jeudi après-midi de la motion de censure déposée par l'UMP après l'engagement de responsabilité de Manuel Valls sur la loi Macron. Un texte en forme de réquisitoire qui ne devrait pas être adopté.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Les députés vont débattre cet après-midi de la motion de censure de l'UMP © MAXPPP)

Cette motion de censure, c'est un réquisitoire contre François Hollande et contre la politique de son gouvernement. "Un gouvernement aux abois, incapable de s’élever au-dessus de ses intérêts électoraux et de ses réflexes idéologiques" comme écrit dans le texte.

Cette motion de censure n'a aucune chance de passer car, même si les députés frondeurs socialistes sont très critiques sur les décisions prises notamment par le gouvernement Valls, il est extrêmement peu probable qu'un seul d'entre eux vote cet après-midi avec l'opposition. 

Seuls voteront les députés favorables à la motion de censure

Logiquement, la quasi-totalité des députés UMP vont censurer le gouvernement, y compris Hervé Mariton pourtant favorable à la loi Macron. Ainsi que les UDI qui se sont associés à cette démarche. Plus surprenant, les députés communistes devraient voter avec l'opposition. André Chassaigne, le président du groupe GDR, l'a confirmé mercredi soir sur France Info : "Ce que nous voulons, c'est censurer le gouvernement ", explique-t-il, "la grande majorité des députés des Front de gauche voteront cette motion de censure parce que c'est le seul moyen que nous avons pour exprimer notre opposition au texte Macron ".

 Une décision critiquée mercredi matin par Jean-Luc Mélenchon. Lui aurait préféré une censure de gauche. Enfin les deux députés FN devraient aussi voter la censure. Mais même si tous les députés de ces groupes votaient, le total de leurs voix n'atteindra pas la majorité des 289 voix.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.